De l'aéroport d'Alger en 1992 à l'aéroport de Bruxelles en 2016 : le terrorisme n'a pas changé de méthode - DIA
3883
single,single-post,postid-3883,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Areo

De l’aéroport d’Alger en 1992 à l’aéroport de Bruxelles en 2016 : le terrorisme n’a pas changé de méthode

DIA-22 mars 2016-14h54: Alors que mouvement Ajouad issue de la société civile algérienne s’apprêtait à commémorer aujourd’hui, le 22 mars comme la journée contre l’oubli des victimes du terrorisme, la capitale de l’Europe, Bruxelles, est secouée par un double attentats lâche et meurtrier. Les premières images de l’aéroport de Bruxelles le plafond effondré et les voyageurs en sang ont tout de suite fait resurgir de mauvais souvenirs aux algériens: l’attentat de l’aéroport d’Alger du 26 août 1992 en plein début des vacances d’été, qui a coûté la vie à neuf personnes et qui marqua le début d’une longue série d’attentats terroristes qui plongea le pays dans une décennie noire et à  l’isolement international. Vingt-quatre ans après, l’histoire se répète et s’inscrit sur les pages de l’histoire. Le procédé terroriste est le même: frapper aveuglement pour marquer l’esprit et installer la peur et le doute. A cette époque l’Europe avait reproché à l’Algérie d’avoir arrêté le processus électoral et d’avoir commis des dépassements contre les islamistes.

dia-journée 22 mars

Durant des années, les agences de presse européennes AFP et Reuters identifiaient les terroristes comme des militants islamistes et aujourd’hui quand le terrorisme a immigré sur leur territoire, ils comprennent mieux la menace de l’islamisme pur et dur. Durant plus de 20 ans, Bruxelles et ses alliés de l’Union Européenne ont instauré un embargo sur les armes à l’Algérie pour l’empêcher de mieux lutter contre le terrorisme, au nom du principe de la liberté et des droits de l’homme. Depuis plus de 20 ans, les européens ont, à partir de Bruxelles, concocté des rapports accablants sur l’Algérie, qui luttait seulement pour sa survie et sa protection. Durant plus de 20 ans Bruxelles qui servi de terre de repli de protection pour de nombreux islamistes de l’Ex Fis dont les plus célèbres demeurent Ahmed Zaoui, Ahmed Boudriah et Rachid Abdelli, croyait qu’elle était à l’abri. Des islamistes qui seront poursuivis avant d’être acquittés par la justice belge.  En Algérie, les auteurs de l’attentat de l’aéroport d’Alger seront exécutés. Pour respecter le vœu l’Union Européenne, Alger suspend jusqu’à nouvel ordre, l’exécution des sentences des prisonniers condamnés à mort.

DIA-Areo

Attentat à l’aéroport Alger 1992 à l’aéroport de Bruxelles 2016 même méthodes et mêmes dessins

Il fallait attendre les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis pour que Bruxelles se mettent sur la même ligne de conduite que les autres pays de l’OTAN et comprendre enfin la politique de la lutte anti-terroriste pronée par Alger. En octobre 2001, Mohamed Lamari, chef d’état-major de l’ANP à l’époque était en visite en Belgique à l’invitation du vice-amiral Willy Herteleer, chef d’état-major des forces armées belges.  Le général Lamari avait été reçu surtout par le ministre belge de la Défense, André Flahaut, qui présidait le conseil de défense de l’UE et qui travaillait sur une résolution européenne antiterroriste plus musclée qu’avant. Aujourd’hui plus qu’avant Bruxelles a besoin de l’expérience douloureuse d’Alger dans sa lutte « royale » contre le terrorisme international. Même si l’Algérie a été mal comprise dans sa démarche politique et sécuritaire durant plus d’une décennie, les attentats du 11 septembre, ceux de Londres, de Madrid, de Paris et aujourd’hui de Bruxelles lui ont plus que jamais donné raison.

Salim AGGAR

4 Comments

  • samira
    22 mars 2016 22:34

    excellent article merci

  • Maria Angelica Alarcon
    23 mars 2016 23:23

    C’est une excellente idée d’expliquer au monde la vérité de l’Algérie, parce qu’en général on croit que le monde arabe et musulmans sont tous comme ces violents des attentats. Chaque fois je voudrais connaître un peu plus sur ce beau pays que je commence a connaître à travers d’un docteur que j’ai connu à Paris. Nous avons beaucoup des choses communs. Je crois que la paix va vaincre le terrorisme si nous sommes tous dans la même direction.

  • DJABALI YOUCEF
    25 mars 2016 23:15

    Bsr effectivement le temps nous a donné raison puissent ces attentats ouvrir les yeux

  • mehdi mountather
    3 avril 2016 10:05

    Gia c’est le Drs Daech le mossad la Cia et les franc maçons sionistes la création de Gia Qaeda et Daech pour tuer le maximum des musulmans la preuve 90% des morts de ces criminels en Algérie en Syrie en Irak des musulmans l’autre objectif de salir l’image de l’islam pour que les non musulmans ne convertissent pas a l’islam pire que satan surtout Nezar et Toufik. L’argent Haram trop en Algérie normal trop d’accidents.Aux algériens d’appliquer le Coran a 100% urgent pour éviter la mort par ces punitions d’ALLAH les inondations tempête de sable apocalyptique vent violent les foudres les tornades grêlon séisme plus 5 tsunami météorite grondement les accidents de la route de train crash d’avion naufrage explosion de gaz de pétrole arrêt cardiaque Ebola Zika les virus incendie maison et usine si la fin du monde pour éviter l’enfer et pour éviter ces diables Daech et Boko Haram a l’enfer merci.

Envoyer un commentaire