BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Communication en tamazight: Le département de l’intérieur double tous les ministères

DIA-10 janvier 2018: Le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire a surpris toutes les rédactions en publiant ce mercredi matin le premier communiqué officiel en langue amazighe, en application des orientations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a enjoint au Gouvernement lors du dernier Conseil des ministres de « ne ménager aucun effort pour la généralisation de l’enseignement et de l’usage de Tamazight, conformément à la lettre et à l’esprit de la Constitution ».

Le ministère de l’Intérieur est ainsi le premier à mettre en application les orientations du Chef de l’Etat en publiant, à la veille de la célébration de Yennayer (12 janvier), le premier communiqué officiel en Tamazight relatif aux inscriptions pour l’accomplissement du Hadj 2018, dans le cadre de la promotion de Tamazight après sa constitutionnalisation en 2016 dans le sillage de la révision de la Constitution.

Le ministère de l’intérieur qui possède d’excellents cadres qui maîtrisent toutes les langues, a ainsi doublé tous les autres départements qui n’ont pas encore installé une équipe ou un traducteur pour ce genre de communication. Dans ce cas, certaines institutions publiques comme Mobilis ou Algérie Télécom sollicitent les services du Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA) pour la traduction des communiqués. Ce matin au même moment que le ministère de l’intérieur, Algérie Télécom avait envoyé à toutes les rédactions un communiqué de vœux pour le Yannayer, en trois langues: l’arabe, le français et l’Amazigh. Alors que le ministère de l’intérieur est resté légaliste en envoyant un communiqué dans les deux langues institutionnalisées: L’Arabe et l’Amazigh. Le français étant une langue administrative, n’est pas institutionnalisée.  L’Algérie va vraisemblablement adopter le statut de certains pays qui ont deux langues officielles comme le Canada, qui oblige même les ministres ou les cadres de l’Etat à s’exprimer dans les deux langues: le français et l’anglais. Certains ministres ont commencé à s’exprimer dans des programmes audiovisuels en langue amazighe comme c’est le cas du ministre des ressources en eau Necib ou encore le Premier ministre Ahmed Ouyahia qui a été le premier haut responsable à répondre à une journaliste de la radio chaîne 2 en Tamazight.  Même l’Ambassadeur de France a adapté sa communication en tamazight en Algérie pour marquer leur soutien à la culture berbère. Dans un message de vœux de la nouvelle année 2018, adressé aux représentants de la presse algérienne « L’ambassade de France en Algérie vous souhaite une bonne année 2018 »  a été écrit  en Tamazight aux cotés des langues arabe et française.

Reste à savoir si cette communication en Tamazight sera adoptée toute l’année ou seulement à l’occasion de Yennayer.    

Salim AGGAR

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-SISSI

Egypte: le président Sissi annonce sa candidature pour un nouveau mandat

DIA-19 janvier 2018: Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a annoncé vendredi dans un discours ...