BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Décès de l’écrivain Norredine Sâadi

DIA-14 décembre 2017: L’écrivain et universitaire Norredine Sâadi est décédé jeudi après midi à Paris, à l’âge de 73 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Noreddine Sâadi a publié « Dieu et le fil » (1996), « La nuit des origines » (2005), « La maison de lumière » (2000). Son dernier roman, « Boulevard de l’abîme », est sorti en octobre dernier à l’occasion du 22è Salon international du livre d’Alger (Sila) auquel il avait pris part.  

Noureddine Sâadi s’est également beaucoup intéressé aux artistes algériens en publiant « Koraïchi, portrait de l’artiste à deux voix » (1999),  » Matoub Lounès, mon frère » (1999), « Denis Martinez, peintre algérien » (2003), « Alloula, vingt ans déjà! » , ouvrage collectif publié en 2014, puis  « Houria Aïchi, dame de l’Aurès » sorti en 2013.

Il, par ailleurs, publié des essais de sociologie dont « Femmes et lois en Algérie » (1991), « Norme sexualité reproduction » (1996), « Journal intime et politique, Algérie 40 ans après » et « Il n’y a pas d’os dans la langue » (2008), un recueil de nouvelles édité en 2013.

Noreddine Sâadi a aussi signé de nombreuses contributions et chroniques dans la presse algérienne et française.  

Juriste de formation, le défunt né 1944 à Constantine, a fait des études puis enseigné à la faculté de droit d’Alger.  Il a quitté l’Algérie en 1994 pour s’installer en France où il a enseigné à l’université d’Artois (Nord).

 
 
 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-APN VIDE

Refus des députés d’appliquer des sanctions financières contre l’absentéisme à l’APN

DIA-17 janvier 2018: Les députés de l’Assemblée nationale populaire (APN) temporisent et refusent de signer ...