DIA | Décès du comédien et homme de théâtre Abdelkrim Ben Kherfellah
45995
post-template-default,single,single-post,postid-45995,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Décès du comédien et homme de théâtre Abdelkrim Ben Kherfellah

DIA-10 octobre 2019: Le comédien Abdelkrim Ben Kherfellah, homme de théâtre ayant également pris part à plusieurs oeuvre du cinéma et de la télévision, est décédé mercredi matin à Alger à l’âge de 77 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Né en 1942 à Alger, Abdelkrim Ben Kherfellah a commencé sa carrière de comédien en compagnie de son acolyte Ahmed Kadri, alias « Krikèche », dans la troupe de l’association Nedjmet Essabah créée en 1958 dans la haute Casbah d’Alger par Krikèche.Abdelkrim Ben Kherfellah donné la réplique à son compagnon de route depuis le début des années 1960 jusqu’à 2010 et aura participé à une trentaine de sketches de krikèche dont « Krikèche dans le progrès », « Krikèche soulard », « Krikèche et les voleurs », « Krikèche a raison », « Krikèche chez le kadi », ou encore « Krikèche étudie ».

Au cinéma comme à la télévision l’artiste aura fait de nombreuses apparition dans des oeuvres comme « Aila ki nass » (1990) de Amar Tribeche qui fera appel à lui en 1995 pour la série télé « Pas de gazouz pour Azouz ».

Abdelkrim Ben Kherfellah aura également travaillé pour la télévision nationale et la Chaîne II de la radio nationale en compagnie, entre-autres, de Kaci Tizi Ouzou, Hamid Lourari de son vrai nom.

Le défunt sera inhumé mercredi au cimetière de Miramar à Alger après la prière d’el asr, selon ses proches.