Défaite de l'Algérie devant l'Arabie saoudite (2-0) : Madjer et ses protégés humiliés - DIA
31782
single,single-post,postid-31782,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Madjer

Défaite de l’Algérie devant l’Arabie saoudite (2-0) : Madjer et ses protégés humiliés

DIA-09 mai 2018: L’équipe nationale A’ de football s’est inclinée sur le score de 2-0 devant son homologue d’Arabie saoudite ce mercredi soir dans un match amical, disputé au stade Ramon de Carranza à Cadix (Espagne). L’équipe nationale A’, composée de joueurs locaux, a donné la réplique à l’Arabie saoudite qui se prépare au Mondial-2018 de Russie.
Le premier but saoudien est intervenu en toute logique à la 24′ sur un coup-franc direct de Salmane Al-Fradj. Après cette réalisation, les Saoudiens ont dominé la partie, ce qui s’est concrétisée en seconde, à la 81’par un but de Yahia Al-Shehri. Il faut reconnaître que les Saoudiens ont raté une multitude d’occasions.
Quant à l’équipe nationale algérienne, elle était carrément absente puisqu’elle a subi tout le match. Sa première action dangereuse était intervenue après 20 minute de jeu, c’est dire la domination totale des Saoudiens.
Sur le terrain, les Algériens étaient brouillons et donnaient l’air de jouer sans tactique de jeu claire. Le sélectionneur national, Rabah Madjer a effectué six changements qui n’ont rien donné en deuxième mi-temps. Des changements pour des changements, sans plus.
Madjer et ses protégés ont donc montré toutes leurs limites sur le plan tactique. Les joueurs avaient du mal à récupérer le ballon, alors que la construction de jeu était quasiment absente. Ce match aura été une grosse déception aussi bien pour les joueurs que le staff technique qui auront tout montré, sauf comment jouer au football. Pis encore, Madjer a préféré aligner des joueurs trentenaires en fin de carrière au lieu de donner la chance aux jeunes comme Arous.
En somme, Madjer n’a pas su mettre ne place un dispositif tactique avec des joueurs faibles. En d’autres termes, les joueurs professionnels évoluent sur leur propre valeur et n’ont pas besoin de schéma tactique de Madjer. Le match contre l’Arabie saoudite aura révélé toutes les faiblesses de Madjer sur le plan tactique et le mauvais choix des joueurs atteints par l’âge. Il ne reste qu’à espérer avec les sélections des jeunes catégories qui sont en préparation par Saâdane, Charef et autres Achiou.
Il faut tout de même relever que Madjer n’a pas eu l’insolence d’aligner le gardien de but Chaouchi qui est suspendu dans le championnat.
L’équipe nationale A’ a évolué avec cet effectif : Moussaoui, Azzi (Arous, 63e), Benmoussa, Chafai (c), Naâmani, Boukhanchouche (Benkhemassa, 46e), Cherif El-Ouazzani (Bourdim, 72e), Bennacer (Zouari, 76e), Belkheir (El-Orfi, 53e), Abid, Lakroum (Bouguelmouna, 58e).
Nassim Fateh