BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Dérapage verbal sur les femmes : Les excuses tardives de Hamidou Messaoudi

DIA-23 septembre 2017: Plus de deux jours après son dérapage sur la chaîne Ennahar Tv, le commissaire du SILA, Hamidou Messaoudi, a voulu faire taire la polémique en réagissant de façon archaïque en envoyant une précision par mail et fax à la presse écrite, qui l’a mal reprise. Le journal El Watan par exemple a publié la précision sur la version papier, mais elle n’est pas visible sur la version électronique. 

Le commissaire du SILA qui a provoqué la polémique à travers Ennahar Tv, aurait dû s’excuser sur le même média. Son excuse est arrivée en retard et presque passée inaperçue , au point où  des intellectuels ont réagi en appelant au boycott du SILA. C’est le cas notamment de l’écrivaine Sara Haider mais aussi de l’éditeur et écrivain Lazhari Labter, qui a publié sur sa page facebook un coup de gueule où il appelle en tant qu’écrivain, ancien éditeur et ex-membre du comité d’organisation du Sila de 2001 à 2004, à condamner sans appel et à dénoncer avec la dernière énergie ces propos machistes et sexistes que la Constitution qui garantit l’égalité entre les hommes et les femmes et toutes les lois du pays condamnent. 

Ce dérapage va visiblement déteindre sur le SILA et sur l’attitude des écrivains envers le premier responsable du Salon international du Livre. Néanmoins dans sa précision, le premier responsable du Salon international du Livre, revient sur son dérapage sur la femme battue et précise:

« Lors de mon récent passage sur la chaîne Ennahar Tv, je me suis permis de citer une blague qui a suscité des commentaires et des protestations sur les réseaux sociaux. Je suis très attaché à l’humour populaire qui fait partie de la culture et de la sagesse du peuple. La blague que j’ai rapportée visait à dénoncer et non à louer les hommes qui battent leur femmes… »

Avant de s’excuser à la fin de la précision: « Si j’ai pu, bien involontairement choquer quelques téléspectateurs et téléspectatrices, je m’en excuse sincèrement auprès d’eux. J’ajoute que le public du SILA est majoritairement composé de femmes et en tant que lectrices, mais aussi en tant qu’écrivaines et intellectuelles, leur contribution à la promotion du livre et de la Culture en Algérie est fondamentale. »                 

Amel Bouchaib 

DIA-Réponse du patron du Sila

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-DIRECTEUR DES CHAÏNES PRIVEES

Le gouvernement va autoriser seulement sept chaînes privées

DIA- 18 octobre 2017: L’arrêté portant lancement de l’appel à candidature pour l’octroi d’autorisations de ...