BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le dernier voyage de Noureddine Naït Mazi le Moudjahid de la plume

DIA- 16 avril 2016-18h30:  L’ancien directeur général du quotidien national El Moudjahid, Nouredine Nait Mazi décédé jeudi à l’âge de 81 ans, a accompli son dernier voyage samedi au cimetière d’El Alia à Alger.

L’enterrement s’est déroulé après la prière de Dohr, en présence des membres de sa famille, de personnalités politiques et historiques, de membres du gouvernement, de la famille de la presse et de citoyens venus lui rendre un dernier hommage, parmi eux figurait son ancien ministre Taleb El Ibrahimi, Boudjemaa Haichour, ancien ministre des Ptic ou encore le ministre des affaires religieuses Mohamed Aissa.

Pour le ministre de la Communication, Hamid Grine, le défunt était un « modèle d’éthique » et une « référence dans le professionnalisme et dans la droiture ». « Il n’a jamais failli à sa mission, celle de servir son pays avant tout », a-t-il encore soutenu.

De son côté, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aissa a dit espérer que la presse « soit rehaussée aux principes qu’il défendait, à son patriotisme et à son dévouement pour son pays ».

DIA-Nait mazi L'enterrement

De nombreuses personnalités et des journalistes ont rendu un dernier hommage à Noureddine Naït Mazi au siège du journal el Moudjahid, dont la dépouille a été rapatriée samedi matin.  La dépouille du défunt a été exposée dans la salle du centre de presse Mohamed-Abderrahmani au siége du quotidien El Moudjahid où un grand nombre de ses ex-collègues étaient rassemblés. Des amis, des membres de la famille et des collègues ont ensuite accompagné le défunt à sa dernière demeure dans un convoi funéraire qui s’est dirigé vers le cimetière d’El Alia. Un détachement de la Protection civile lui a rendu les honneurs. Des personnalités politiques dont le ministre de la Communication Hamid Grine et d’anciens ministres du secteur ont tenu à jeter un dernier regard sur la dépouille mortelle. Des responsables lui ont succédé à la tête du quotidien El Moudjahid étaient aussi présents lors de cet hommage, à côté d’autres responsables d’institutions sous tutelle.

Lors de prises de parole, des responsables d’organes de presse et autres collègues du défunt ont souligné que « la perte de cet homme laisse un grand vide dans le monde de la presse ». Ils ont ajouté que Noureddine Naït Mazi était « un responsable de grande envergure ».

Né le 18 janvier 1935 à Paris en France, ce fils d’un fellah émigré, originaire de la wilaya de Tizi Ouzou, a rejoint très jeune le mouvement national au sein du PPA-MTLD. Le défunt a également travaillé, entre 1954 et 1956, au journal Libre Algérie à Paris. Après l’indépendance, il rentre en Algérie et intègre, en tant que rédacteur, le journal « Le Peuple », créé à l’automne 1962 par le FLN, il en devient chef de rubrique puis rédacteur en chef-adjoint en 1964.

En 1967, il est nommé rédacteur en chef du quotidien national El Moudjahid, poste qu’il occupa jusqu’en 1971 où il est nommé par décret présidentiel directeur général.

Dix ans plus tard, en 1980, il cesse ses fonctions, à sa demande, pour devenir conseiller au cabinet du ministre de l’Information. En septembre 1983, il est rappelé aux fonctions de directeur d’El Moudjahid, puis directeur général de l’Entreprise nationale de Presse El Moudjahid qui édite également le quotidien du soir Horizons fondé en 1985.

De 1998 à 2001, il est consultant en communication du président du Conseil de la Nation et depuis cette date il vivait à Alger, retiré de toute activité professionnelle.

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-MARROCO

Une caricature algérienne donne de l’eau au moulin des journalistes marocains

DIA-21 avril 2017: « Le président Bouteflika félicite Al Assad et défie les Américains », ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *