DIA | Des chaînes égyptiennes s’acharnent sur Mahrez pour camoufler l’échec de leur équipe à la CAN (Vidéo)
44257
post-template-default,single,single-post,postid-44257,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Des chaînes égyptiennes s’acharnent sur Mahrez pour camoufler l’échec de leur équipe à la CAN (Vidéo)

DIA-23 juillet 2019: Les Égyptiens ou du moins les lèche-botes du Pouvoir de ce pays restent égaux à eux-mêmes en faisant montre d’un chauvinisme primaire. N’ayant pas admis la consécration de l’équipe nationale de football algérienne en terre égyptienne à l’occasion de la Coupe d’Afrique des nations organisée par l’Egypte, ces chauvins ont inventé une histoire sur le capitaine d’équipe Ryad Mahrez qui n’aurait pas salué le Premier ministre égyptien lors de la cérémonie de remise du trophée.

Un avocat égyptien a décidé de déposer plainte contre Mahrez pour lui interdire l’accès au sol égyptien. Des chaînes de TV égyptienne ont suivi pour s’attaquer à Mahrez, pour le présenter comme l’homme le plus détesté des Egyptiens !

Cette campagne nous rappelle celle menée par les Egyptiens après la qualification de l’Algérie au Mondial 2010 aux dépens de l’Egypte, en 2009 à Oumerdermane au Soudan.

La réaction de ces chauvins est intervenue après la victoire de l’Algérie contre le Sénégal (1-0) en finale de la CAN-2019, vendredi dernier au Caire. Les supporters algériens qui avaient rempli le stade international du Caire lors de cette finale, avaient scandé à la 22e minute du match le nom de Aboutrika, l’international égyptien d’origine palestinienne. La 22e minute a été choisie par rapport au numéro 22 du maillot d’Aboutrika, banni en Egypte pour avoir soutenu le défunt président égyptien, Mohamed Morsi.

Amel Bouchaib