BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Deux présentateurs vedettes de JT sanctionnés pour la même faute

DIA-26 février 2016-17h24: Depuis vingt-quatre heures, les médias et les réseaux sociaux ont largement commenté la mise à l’écart du présentateur vedette de Canal Algérie Ahmed Lahri du journal télévisé. Tout a commencé la semaine dernière quand le journaliste était appelé à lire la dépêche de l’APS sur la réunion restreinte convoqué par le président Bouteflika sur le gaz. Le présentateur vedette de Canal Algérie qui lisait visiblement sur le prompteur, comme c’est de coutume chez les présentateurs des journaux télévisés a commis un impair grave, en oubliant la fonction officielle du président de la république, comme le montre la vidéo qui a été publié sur youtube. La faute est encore plus, sur un média lourd public, car on ne badine pas avec les hautes fonctions de l’Etat.

Au départ l’affaire était interne, informé de la faute du présentateur vedette de Canal Algérie, le DG de l’ENTV, Tewfik Khelladi  a pris la décision de mettre en congé pour quelques jours le journaliste.  Une sanction normale qui est souvent prise par les responsables des chaînes, pour prendre conscience des erreurs professionnelles commises.

C’est la publication de l’information par un confrère Khaled Drareni, sur facebook et sur Twitter, qui tenait à manifester sa solidarité avec le journaliste, qui a aggravé le cas Lahri. L’affaire a pris des proportions alarmantes pour le jeune et talentueux présentateur, qui était déjà sur la sellette, car ses animations des forums médiatiques et des soirées de certains groupes économiques n’étaient pas du goût de certains responsables à Canal Algérie. Du coup, le DG de l’Entv a signé sa mise à l’écart du JT à travers un média électronique.

KHALED LAHRI

Mais en médiatisant cette affaire, Khaled Drareni, a oublié d’évoquer le cas de sa consœur d’Echourouk Tv : Meriem Gharaz qui a commis presque la même faute, lors de la lecture des titres du Journal télévisé, le même jour qu’Ahmed Lahri. En lisant le prompteur, la présentatrice n’a pas fait pas de pause pour annoncer les titres du JT et a mélangé entre la dépêche de la mort du président du MCA Djaoud et la réunion restreinte convoqué par le président Bouteflika. Ca a donné, « Fi Djou Mahib, traassa Rais El Djamhouria » (Dans une ambiance triste, le président de la république a présidé une réunion restreinte). Suite à cette faute, la journaliste a été écartée du JT pour quelques jours.

Meriem Gherraz

Si le secret de la faute de la journaliste d’Echourouk Tv a été bien gardé ce n’est pas le cas pour la faute et la sanction du journaliste de Canal Algérie, qui a été largement médiatisé et partagé, offrant une mauvaise image des responsables de la télévisions algérienne.

Amel Benchaib

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Qatar

INFO DIA: Le Qatar accorde des e-visas pour 38 pays, l’Algérie n’est pas concernée.

DIA-25 juin 2017: Selon un communiqué conjoint publié par le ministère qatari de l’Intérieur, la ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *