BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Echourouk News dans l’oeil de l’ARAV: Khaled Drareni va t-il être sacrifié ?

DIA-02 mai 2017: L’affaire de la réduction du tirage du journal « Echourouk » connait un nouveau rebondissement. D’après de nouvelles informations la raison serait le passage de la candidate aux prochaines législatives du FFS Salima Ghezali. Le quotidien n’est pas sortie dans la région centre du pays, alors qu’à l’Ouest et à l’Est il est disponible.

En effet, le média en ligne  « MaghrebEmergent »  évoque le passage de la candidate FFS, Salima Ghezali dans l’émission animée sur la chaîne Echourouk News par Khaled Drareni. Durant son passage, la candidate avait « vivement critiqué l’appel du Premier ministre, Abdelmalek Sellal aux épouses à ne pas préparer de café à leur époux et à les traîner aux bureaux de vote. Et à frapper avec un bâton celui qui ne vote pas« .  Mme Ghezali a également estimé que de tels propos relèvent d’une « dégénérescence de la parole publique » alors que M.Sellal « occupe une fonction de dignité la politique et de représentation de l’Etat « . Ainsi, MaghrebEmergent pense que le journaliste Khaled Drareni pourrait être « sacrifié » par les patrons du groupe Echourouk. La vidéo du passage de la candidate a été supprimé de la chaîne You tube de la chaîne. Pour précision, Khaled Drareni est le directeur de la rédaction du Huffington Post Algérie.   Une branche spéciale Maghreb du célèbre médias Américain qui travaille en étroite collaboration et en partenariat avec l’agence de presse Interface Médias (éditrice de Maghreb Emergent).  Khaled Drareni avait déjà mis au placard en 2014, à l’époque où il dirigeait l’émission « Controverse » sur Dzair Tv quand il avait osé poser une question gênante au Premier Ministre Abdelmalek Sellal. Va t-il être sacrifié par la direction d’Echourouk ? La question se pose avec pertinence après l’avertissement de l’Arav.  

L’ARAV en colère contre Echourouk News 

L’Autorité de Régulation de l’Audiovisuel (ARAV) a  par ailleurs pris contact avec le président du groupe Echourouk pour lui faire part de   la « gravité » de l’infraction commise par la chaîne Echourouk News en   diffusant lundi dans son journal télévisé de 19h00 en version française, un   entretien avec un candidat aux élections législatives, en dépit de la période de silence imposé par la loi durant les   trois jours précédant le vote, indique mardi un communiqué de l’ARAV.

« La chaîne Echourouk News a diffusé lundi 1 mai 2017 dans son journal télévisé de 19h00 en version française, un entretien avec un candidat aux   élections législatives, en dépit de la période de silence imposé par la loi   durant les trois jours précédant le vote », note la même source, précisant   qu' »aussitôt, le président de l’ARAV a pris contact avec le président du   groupe Echourouk pour lui faire part de la gravité de cette infraction ». 

La direction de la chaîne « a reconnu sa faute et s’est engagée à réagir immédiatement. Elle a présenté ses excuses à l’ouverture de son journal   télévisé principal de 20h30 et y a annoncé des mesures qu’elle prendra par   la suite« , ajoute le communiqué.  L’ARAV « déplore cette transgression de la loi qui vient ternir le travail d’accompagnement qu’elle s’est efforcée de mener tout au long de la   campagne électorale et se réserve le droit de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur », relève la même source. 

L’ARAV avait rappelé que les chaînes de télévision et de radio, publiques et privées, étaient interdites de couvrir la campagne électorale des  législatives du 4 mai « sous quelle que forme que ce soit » au-delà de sa   période légale, qui a pris fin dimanche à minuit.  Elle avait invité, à cet effet, tous les responsables des médias   audiovisuels à « bannir », durant cette période  de silence, « toute forme de   propagande ou de couverture politique, toute diffusion d’émission directe,   toute opération de sondage et toute publication de résultat avant la   fermeture du dernier bureau de vote ».

Amel Bouchaib 

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Hicham aboud

Hichem Aboud « insulte » l’Algérie après une visite au Maroc !

DIA-15 mai 2017: Le Maroc se bat bec et ongles contre l’investiture  de la sénatrice ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *