BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Elections locales : Début de la campagne ce dimanche dans l’indifférence

DIA-28 octobre 2017: C’est demain dimanche que débute la campagne électorale pour l’élection des membres des 1.541 Assemblées populaires communales (APC) et des 48 Assemblées populaires de wilaya (APW). Les élections sont prévues le 23 novembre prochain.

Les citoyens qui sont préoccupés par l’augmentation des prix de tous les produits ainsi que des fruits et légumes sont non seulement indifférents à ces élections, mais plutôt désabusés. Les mauvaises nouvelles qui sont annoncées par les ministres du gouvernement, comme l’augmentation des prix et l’austérité en matière des dépenses et des importations ont fait que les citoyens soient désabusés.

Pis encore, les panneaux d’affichage placés dans les différents quartiers sont déjà saccagés, ce qui  dénote de la désaffection des  citoyens pour qui les élections locales semblent être le dernier de leurs  soucis.

Pour ce qui est de ces élections proprement dites, quelque 165.000 candidats, représentants une cinquantaine de partis politiques, quatre alliances et des groupes d’indépendants, sont en lice pour l’élection des membres des APC, soit 10.196 listes. Sur l’ensemble de ces candidats, 51,5% sont âgés de moins de 40 ans et 25% ont un niveau universitaire, tandis que le nombre de candidates à cette échéance électorale a atteint 18%, selon les premiers chiffres du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Plus de 16.000 autres candidats postulent pour le mandat de membre d’APW, soit 621 listes de candidats. Parmi les postulants, 48% ont moins de 40 ans, 28% sont des femmes et 34,5% ont un niveau universitaire.

Le nombre d’électeurs inscrits sur les listes électorales avant la fin de la révision exceptionnelle des listes électorales (30 août-13 septembre) s’élevait à 22.296.037 électeurs. Cette révision exceptionnelle a été suivie d’une révision annuelle des listes électorales qui a commencé le 2 octobre et s’étalera jusqu’au 31 du même mois.

Un total de 12.457 centres de vote, dont 342 nouveaux centres, 55.866 bureaux de vote, dont 3.111 nouveaux bureaux, sont prévus pour cette consultation. Plus de 4.700 salles et lieux publics seront, en outre, réservés aux meetings et activités des candidats.

Le parti historique du Front de libération nationale (FLN, majoritaire à l’Assemblée populaire nationale avec 161 sièges) a annoncé qu’il participera aux élections dans l’ensemble des Assemblées populaires de wilaya et des Assemblées populaires communales du pays.

Le RND, 2ème force politique à l’APN avec 100 sièges, a présenté des listes de candidats pour les 48 APW ainsi que pour 1.521 APC.

Ces deux formations, colonne vertébrale de la majorité présidentielle, aux côtés du Mouvement populaire algérien (MPA) et de Tajamoue Amel El Djazair (TAJ), escomptent rafler une majorité de sièges pour confirmer leur ancrage social au niveau local.   

Le Mouvement de la Société de la paix (MSP, islamiste, 34 sièges) prendra part aux élections avec 720 listes pour les APC et 74 listes pour les APW.  Le Front des forces socialistes (FFS, 14 sièges), plus vieux parti d’opposition, sera en compétition avec 366 listes, dont 18 pour le compte des APW, marquant un recul quantitatif par rapport aux locales de 2012 où il s’était présenté avec 40 listes aux APW.

Le FFS considère que sa participation aux élections locales « ne s’inscrit pas dans une logique de partage du pouvoir, mais de consolidation des conquêtes de la lutte politique et sociale ».

Les élections locales verront aussi la participation du parti Talaei El-Houriyet, de l’ancien chef de gouvernement Ali Benflis, dont la formation n’avait pas pris part aux dernières législatives.

Mohamed Nassim

 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-IMAM

Les imams consacrent le prêche du vendredi aux élections locales

DIA-17 novembre 2017: Les imams des mosquées d’Alger ont consacré le prêche de la prière ...