Quand un entrepreneur chinois met dans l'embarras le ministre Hattab (Vidéo) - DIA
33004
single,single-post,postid-33004,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-HATTAB

Quand un entrepreneur chinois met dans l’embarras le ministre Hattab (Vidéo)

DIA-18 juin 2018: La scène est surréaliste et peut même servir dans une séquence de film comique. Le ministre de la jeunesse et des sports Mohamed Hattab qui était en train d’inspecter le projet du stade de Baraki tenu par une entreprise chinoise en compagnie du wali d’Alger Zoukh et du P.APW Karim Benour, se souviendra à jamais de ce jour où il a été recadré par un cadre chinois. Le ministre qui a constaté un retard dans la livraison de l’oeuvre s’apprêtait à donner des ultimatums à l’entrepreneur chinois mais il s’est retrouvé dans une situation ubuesque. Le ministre qui était entouré de plusieurs caméras a essayé de s’exprimer dans un anglais approximatif pour alerter le responsable chinois du retard cumulé dans la réalisation du stade. Seulement voilà ; ce dernier comprend et s’exprime bien en langue arabe, au grand étonnement du ministre, de la délégation qui l’accompagnait er même des journalistes couvrant l’événement. 

Cette situation a mis dans l’embarras le ministre Hattab qui s’est fait humilier par un cadre chinois qui , lui , a bien été choisi pour ce poste. 

Enfin, cette situation démontre aussi la mauvaise préparation des conseillers du ministre qui n’avaient pas informé celui-ci  du parcours de l’entrepreneur chinois et de sa connaissance de la langue arabe ; cela aurait pu faciliter la tâche de la communication de Hattab.  

Salim Bey