Ericsson Mobility Report 2018 : Le constructeur suédois mise sur la 5G - DIA
34112
single,single-post,postid-34112,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Ericsson

Ericsson Mobility Report 2018 : Le constructeur suédois mise sur la 5G

DIA-26 juillet 2018: Ericsson Algérie a organisé aujourd’hui à Alger une rencontre avec les médias pour expliciter , avec force détails , l’Ericsson Mobility Report de juin 2018 et ses principales conclusions relatives à l’essor plus précoce que prévu de la technologie 5G et la montée en puissance de l’IoT ; littéralement Internet of Things.

A cette occasion, deux communications ont été présentées par Lamine Ouerdi et Said Cherfi, tous deux cadres chez Ericsson Algérie.
Mr Ouerdi s’est efforcé de décrypter à l’assistance cet important instrument qu’est le récent rapport d’Ericsson sur la mobilité dans le monde qui conclut à l’introduction avant le terme prévu , 2020 en l’occurrence, de la technologie 5G avec le lancement dès cette année d’offres commerciales aux États-Unis.
D’ailleurs, l’essor de cette nouvelle technologie sera mené par ce pays; suivront après les régions du nord-est de l’Asie et l’Europe de l’Ouest.
A terme , et à l’horizon 2023 , la tendance voudrait que 20 % du trafic mondial de données mobiles transiteront par des réseaux 5G et les connexions IoT atteindront 3,5 milliards de terminaux cellulaires.
Il est bien entendu que tout cela aura , comme effet d’entraînement, une consommation de plus en plus accrue de la data , aux dépends de la voix, avec une prédominance de la vidéo.
Concernant l’introduction éventuelle de la 5G en Algérie l’intervenant fera remarquer que cela dépendra essentiellement de la demande du marché et des opportunités concrètes pour le faire.

DIA-EricssonEn seconde partie, Mr Cherfi a présenté une étude de terrain menée par Ericsson en suisse sur la relation de cause à effet entre l’amélioration du support technologique d’un réseau mobile, Swisscom pour le cas de l’espèce, et la consommation de la data en particulier.
Il en ressort que plus le réseau est performant, plus il est sollicité par les clients qui accroissent leurs consommations.
Enfin, les intervenants se sont félicités de la prouesse réalisée par l’équipe d’Ericsson Algérie en assistant l’opérateur de téléphonie mobile, Djezzy dans sa migration vers la nouvelle plateforme DBSS (Digital Business Support Systems), une sorte de système d’exploitation unifié; une première mondiale en Algérie et une fierté pour nos hôtes.

Amir Hani