DIA | Ericsson publie ses résultats pour le 3ème trimestre 2019
46161
post-template-default,single,single-post,postid-46161,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Ericsson publie ses résultats pour le 3ème trimestre 2019

DIA-19 octobre 2019:  Le groupe Ericsson a publié ses résultats pour le 3ème trimestre 2019. C’est le Président et CEO d’Ericsson Börje Ekholm, qui a donné les grandes lignes de ces résultats:

« Nous continuons d’observer une forte dynamique de nos activités, fondée sur notre stratégie d’investissements pour renforcer notre leadership technologique, y compris la technologie 5G. Nous avons enregistré une croissance organique1 de nos ventes de 3% au cours du trimestre, tirée par les premiers utilisateurs de la 5G en Amérique du Nord et en Asie du Nord-Est. Notre résultat d’exploitation s’est élevé à 6,5 milliards de couronnes suédoises, ce qui correspond à une marge de 11,4 % hors coûts de restructuration, à la provision SEC et DOJ de -1,2 milliard de dollars (-11,5 milliards de couronnes suédoises) et au remboursement des charges sociales de 0,9 milliard de couronnes. Le flux de trésorerie libre avant M&A a atteint 5,5 milliards de couronnes (0,7 milliard
de dollars). Cela confirme notre position financière solide.

Notre stratégie recentrée, lancée en 2017, vise à construire un Ericsson plus solide sur le long terme. En mettant clairement l’accent sur nos clients opérateurs, la stratégie repose sur des investissements accrus en R&D pour la technologie et la maîtrise des coûts, ainsi que sur une empreinte croissante sur le marché. L’intensification des efforts de R&D, qui se poursuivra, s’est traduite par une amélioration de la marge brute grâce à un portefeuille plus compétitif. De plus, nous avons enregistré plusieurs contrats importants, ce qui nous permet de renforcer notre présence sur le marché pour le futur. Nous sommes attentifs aux transactions que nous enregistrons et nous ciblons les opportunités où nous avons un avantage concurrentiel évident grâce à notre leadership technologique, soutenu par notre maitrise des coûts améliorée en matériels et logiciels. Si les contrats stratégiques sont séduisants à long terme, les marges peuvent être réduites. Cela s’explique par les coûts élevés associés au changement de fournisseur par les opérateurs.
Un indicateur important pour l’exécution de notre stratégie est l’amélioration de notre marge brute. La marge brute du trimestre s’est établie à 37,8 %, contre 36,9 % au trimestre correspondant de l’année dernier et à 36,7 % au dernier trimestre. Dans le cadre de la baisse séquentielle de 0,8 point de pourcentage de la marge brute de l’activité Réseaux, nous avons absorbé l’incidence sur la marge et les provisions pour stocks liées aux contrats stratégiques.
Le plus grand marché pour l’infrastructure 5G sera la Chine, où les déploiements devraient commencer prochainement. Nous avons investi pour augmenter notre part de marché, mais il est encore trop tôt pour évaluer les volumes et les niveaux de prix possibles. Sur la base de l’expérience passée, nous nous attendons à avoir des marges difficiles au début, mais des marges positives pendant toute la durée de vie d’un contrat.
Avec une croissance organique du chiffre d’affaires1 de 4%, l’activité Réseaux a réalisé un nouveau trimestre solide, avec un fort développement en Amérique du Nord. La marge d’exploitation s’est améliorée par rapport à l’année précédente, avec une activité soutenue et continue pour l’activité Systèmes Radio.
Le redressement de l’activité Digital Services est en bonne voie pour atteindre de faibles marges à un chiffre en 2020. Guidé par la forte amélioration de cette activité, les pertes ont été sensiblement réduites par rapport au 3ème trimestre 2018, malgré un impact négatif de 0,5 milliard de couronnes suédoises (un peu plus qu’au deuxième trimestre) pour le reste des 45 contrats critiques. L’incidence négative de ces contrats continuera de varier d’un trimestre à l’autre à mesure qu’ils seront réglés.

1Croissance organique du chiffre d’affaires : Croissance du chiffre d’affaires corrigée des unités et des devises comparables.
2Excluant les frais de restructuration.
3 Hors restructuration. Marge brute des réseaux ajustée pour tenir compte d’un coût de règlement de licence au T2 2019.

Nous continuons de nous concentrer sur le développement d’un portefeuille complet de services 5G et de cloud computing natif. Il est encourageant de constater que la croissance des ventes de notre nouveau portefeuille de produits s’est améliorée, passant de 13 % à 19 % sur 12 mois glissants.
La 5G prend son envol plus rapidement que prévu et nous percevons son développement comme un facteur d’accroissement de la capacité réseau dans les métropoles. Cependant, au fil du temps, de nouvelles innovations passionnantes pour la 5G viendront avec des cas d’usages industriels et IoT, tirant parti de la vitesse, de la faible latence et des caractéristiques de sécurité de la 5G. Cela permet à nos clients de saisir des occasions de générer de nouveaux revenus tout en offrant des avantages supplémentaires aux consommateurs et aux entreprises.
Notre activité IoT croît presque deux fois plus vite que la croissance annuelle estimée à 20-25%. Nous avons plus de 4500 entreprises sur notre plate-forme IoT et le nombre d’appareils connectés sur la plate-forme a plus que doublé depuis le début de l’année. Afin de tirer pleinement parti de notre position et de capter de nouvelles sources de revenus récurrentes, nous augmentons nos investissements dans l’IoT au sein de notre activité
Emerging Business. Avec cet investissement, nous ne prévoyons pas d’atteindre le seuil de rentabilité sur ce segment l’année prochaine, mais nous anticipons plutôt des pertes, de -1,5 à -2,0 milliards de couronnes suédoises.

Mise à jour des informations à l’intention des investisseurs.

En conjonction avec la publication des résultats, nous organisons un événement pour les investisseurs dans le cadre duquel nous allons détailler la stratégie de l’entreprise, y compris les objectifs financiers. La poursuite des investissements dans la technologie et les marchés demeurera essentielle à la compétitivité à long terme de l’entreprise et à l’atteinte de nos objectifs pour 2020 et 2022. Une situation financière solide et des flux de trésorerie soutenus sont importants pour notre capacité à mettre en œuvre notre stratégie recentrée. En raison des fluctuations monétaires et d’un marché 5G plus important, notre ambition de vente pour 2020 est d’atteindre 230-240 milliards de couronnes suédoises (SEK), contre 210-220 milliards estimés initialement.
Notre objectif pour 2020 d’atteindre une marge opérationnelle supérieure à 10% est également maintenu. Cela comprend le changement d’objectifs pour les activités émergentes et autres, l’effet dilutif à court terme des contrats stratégiques et un niveau de coût initialement plus élevé pour les produits 5G nouvellement lancés.
Pour 2022, l’objectif de marge opérationnelle est de 12-14%2 (contre >12% auparavant), sur la base de notre ambition de croître plus vite que le marché, en conséquence de nos investissements sur les différents marchés et dans la R&D. Lien vers le rapport complet