Un étudiant sauvagement assassiné à la cité Universitaire à Ben Aknoun - DIA
40001
single,single-post,postid-40001,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Etudiant

Un étudiant sauvagement assassiné à la cité Universitaire à Ben Aknoun

DIA-11 février 2019: L’université est sous le choc ce matin. Belalta Assil, un étudiant en 3e année médecine issu de la wilaya de Bordj Bou Arreridj, a été sauvagement assassiné dans la soirée du dimanche à l’intérieur de sa chambre au niveau de la résidence universitaire Taleb-Abderrahmane.2 , située à Ben Aknoun sur les hauteurs d’Alger.

Selon les premiers témoignages, le défunt âgé de 22 ans, était seul dans sa chambre, quand deux individus inconnus à l’établissement, se sont présentés dans sa chambre pour l’égorger.   

Selon la même source, les suspects, ont quitté les lieux à bord du véhicule de la victime, sans être inquiétés par les agents de sécurité. Ils ont laissé derrière eux un cadavre dans un bain de sang et une inscription en anglais sur le mur de la chambre. 

Tard dans la soirée, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Dr Tahar Hadjar, s’est rendu sur les lieux pour inspecter la scène du crime, une occasion pour les étudiants de lui faire part de leurs préoccupations quotidiennes au sein de cet établissement.

Un collectif estudiantin, affirme que ce genre de crime était prévisible, en raison de l’insécurité qui règne depuis quelques années déjà a l’intérieur de la structure. En effet, plusieurs actes de vols, de violence et même viols ont été signalés à plusieurs reprises par les résidents sans que l’administration de la cité universitaire ne prenne des mesures.   

Amir Hani