EXCLUSIF: Projet d'un «Disneyland algérien» au parc zoologique de Ben Aknoun - DIA
26626
single,single-post,postid-26626,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Disneyland

EXCLUSIF: Projet d’un «Disneyland algérien» au parc zoologique de Ben Aknoun

DIA-27 décembre 2017: Le parc zoologique situé sur les hauteurs d’Alger à Ben Aknoun devrait être fermé prochainement, a-t-on appris auprès de ses gestionnaires. Un méga projet devrait être lancé par l’Etat et serait confié à la Société d’Investissement Hôtelière (SIH). Il s’agit de la société qui a réalisé et gère le Centre international des conférences (CIC). C’est cette société qui gère aussi la résidence d’Etatde Club des pins.

Le méga projet consiste à faire de l’actuel parc zoologique une sorte de Disney Land algérien avec des jeux attractifs, mais aussi des installations modernes et sophistiquées. Ce sera le plus grand complexe touristique de la wilaya d’Alger. Les expériences réussies de l’aménagement du littoral au niveau des Sablettes  et Ardis ainsi que le centre commercial Bab Ezzouar ont encouragé les autorités  à se lancer dans ce méga projet.
Aussi, il est prévu de construire une tour de plus de dix étages. Elle devrait abriter le premier mall algérien digne de ce nom. Ce sera un mall qui n’aura rien à envier aux malls qui sont célèbres en Europe et en Amérique. Les études sont entamées  et le projet devrait être lancé dans les plus brefs délais.
 
Le parc zoologique de Ben Aknoun qui a été ouvert au début des années 1980 est actuellement à l’abandon. Sa gestion est devenue plutôt gênante pour les autorités puisqu’il est passé de la wilaya d’Alger au ministère de l’Agriculture. Actuellement cet endroit est devenu un lieu de débauche fréquenté par des couples et des filles de mœurs légères, notamment en semaine. Sa réhabilitation ou sa transformation restent salutaires pour la sauvegarde de ce grand espace vert dont jouit la capitale.
Amir Hani