FAF : la Chambre de résolution de litiges applique et piétine la loi en même temps - DIA
39934
single,single-post,postid-39934,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-siege-FAF

FAF : la Chambre de résolution de litiges applique et piétine la loi en même temps

DIA-08 février 2019: Le président de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL) au niveau de la FAF, maître Youcef Hamouda, a affirmé qu’à partir de la prochaine saison (2019-2020), les clubs de football endettés ne seront pas autorisés à recruter des joueurs.
II a précisé que cette décision sera appliquée quel que soit le montant des dettes des clubs, sachant qu’auparavant la FAF avait fixé le montant de 10 millions DA (1 milliard de centimes) de dettes que les clubs ne doivent pas dépasser pour pouvoir recruter des joueurs.
Désormais, aucune dette ne sera tolérée par la CNRL dont le président insiste sur l’application de la loi. Toutefois, ce même président a refusé de répondre à une question relative à la présence du président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar au sein de la CNRL en en tant que membre.
Pour rappel, Medouar a été désigné membre de la Chambre au temps où il était le porte-parole de l’ASO Chlef et représentant des clubs de Ligue 2. Or, son élection en tant que président de la LFP devait amener la FAF à l’évincer de la CNRL et désigner un autre membre à sa place car il est inconcevable que Medouar soit juge et partie en tant que président de la LFP et membre de la CNRL. 
En termes plus clairs, la CNRL qui est présidée par un avocat, Me Youcef Hamouda piétine les règlements de la FAF qu’elle prétend défendre et appliquer.