Farid Benlagha révèle les causes de l'annulation du concert d'Aznavour en Algérie - DIA
36220
single,single-post,postid-36220,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Farid Belagha

Farid Benlagha révèle les causes de l’annulation du concert d’Aznavour en Algérie

DIA-02 Octobre 2018: La disparition de Charles Aznavour était un grand choc pour les millions d’algériens qui étaient bercés par ses chansons et qui espéraient le voir dans un concert à Alger. Un homme avait fait du retour du grand Charles en Algérie, son projet de vie. En effet, Farid Benlagha, organisateur de spectacles très connu sur les deux rives de la méditerranée et qui avait organisé à Alger les concerts de grands noms de la musique française comme DIAMSStromae ou plus récemment Nawel Madani avait fait une tentative en 2008 pour ramener l’auteur de la Bohème. Très discret, Farid Benlagha révèle pour la première fois les causes de l’échec des nombreuses tentatives de ramener Charles Aznavour à Alger 

DIA: Comment avez-vous accueilli la mort de Charles Aznavour? 

Farid Benlagha: Une profonde tristesse m’a envahie. Pour beaucoup, disons même pour tout le monde, Charles Aznavour a accompagné nos vies. Ses chansons, ses mélodies sont dans notre inconscient collectif, et ses textes dans nos cœurs. Il savait toucher les gens. Que ce soit à l’écran au cinéma, ou derrière un micro sur scène. A l’annonce de son décès je commençais un déjeuner, et mon téléphone n’a cessé de sonner. En découvrant l’info, c’est une bouffée chaude qui m’a traversée. Comme en apprenant la disparition d’un proche. Charles Aznavour faisait en fait partie de nos foyers et nos vies.

DIA: Vous aviez un concert d’Aznavour prévu à Alger en 2019; parlez nous de ce projet et y a t-il eu des blocages particuliers ? 

FB: Il n’y a pas eu de blocages particuliers. Au niveau des autorités, j’ai toujours eu le feu vert. Le management de Charles Aznavour, d’une très grande qualité, était toujours à l’écoute pour trouver le bon accord, pour le bon moment. Mais un concert de Charles Aznavour nécessite une production lourde, notamment financièrement. De mon côté, j’ai toujours souhaité mobiliser des acteurs privés pour s’impliquer dans un tel projet, afin de reproduire le même type de schéma de production qu’ailleurs dans le monde. La billetterie ne suffit pas. Il nous faut des partenaires sponsors solides. Nous étions pour Janvier 2019 dans ces dispositions.

DIA: Maintenant avec le recul pourquoi le concert de 2008 a été annulé alors que tout était finalisé et les billets vendus ? 

FB: Toute la communication et la production étaient effectivement lancées. Mais non les billets n’étaient pas en vente. Ils s’apprêtaient à l’être. Il y a maintenant prescription, donc je peux le dire. Un sponsor important, qu’une tierce personne nous avait garantie, n’a finalement jamais effectué le paiement en avance prévu, et qui était nécessaire à la production d’un tel spectacle, qui nécessite des moyens importants. Nous avions déjà dû décaler de 15 jours la date à cause de la réquisition de la salle par la Ministre de la Culture de l’époque. Ce 2ème écueil était le signe qu’il ne fallait pas, à ce moment là, insister. Et c’est donc près de 10 ans après que j’ai souhaité relancer ce projet. Toutes les planètes étaient alignées…

DIA: Enfin, l’Algérie reste-t-elle une destination importante pour les stars de la chanson française?  

FB: Pour ces chanteurs, l’Algérie est une destination. Mais une destination comme une autre. Pour ceux qui ont une attache avec notre pays, oui il y a un désir particulier. Mais c’est à nous, promoteurs de la destination Algérie, de les attirer tous. Car ces artistes sont des aimants de lumière et des catalyseurs de visibilité positive. Et notre pays en a besoin. Charles Aznavour avait un vrai désir pour notre pays. Son beau fils est d’origine algérienne. Je rêvais vraiment de lui offrir un beau concert sur notre terre, devant un public algérois qui l’aimait tant !

Interview réalisée par Salim AGGAR  

Lire aussi : Il devait bientôt venir à Alger: L’Icône de la chanson française, Charles Aznavour est mort

Lire aussi:  Concert de Charles Aznavour en Algérie : L’ONCI dément (Communiqué)

Lire aussi:  Charles Aznavour chante « la bohème » en Kabyle avec Idir (musique)