DIA | Faut-il craindre le nouveau virus mortel apparu en Chine ?
48413
post-template-default,single,single-post,postid-48413,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Faut-il craindre le nouveau virus mortel apparu en Chine ?

DIA-23 janvier 2020: Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré ce jeudi 23 janvier qu’il n’y avait pour l’instant «aucune preuve» d’une transmission entre humains en dehors de la Chine.

 «Nous savons qu’il existe une transmission interhumaine en Chine, mais pour l’instant elle semble être limitée à des groupes familiaux et à des travailleurs de la santé qui s’occupent des patients infectés. Pour l’instant, il n’y a aucune preuve de transmission interhumaine en dehors de la Chine, mais cela ne veut pas dire que cela n’arrivera pas», a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d’une conférence de presse à Genève.

Alors que les Chinois représentent une part importante du tourisme dans le monde et notamment en Asie, plusieurs aéroports ont renforcé le contrôle du coronavirus. Les caméras thermiques permettent de détecter la présence du coronavirus, transmissible d’homme à homme.

Les voyageurs en provenance de Chine, où l’épidémie d’un mystérieux coronavirus a touché des centaines de personnes, seront soumis aux caméras thermiques à leur arrivée à l’aéroport de Dubaï, l’un des plus importants au monde, ont annoncé jeudi les autorités.

En Algérie aucune mesure n’est pour le moment prise, les chinois représentent la plus importante communauté étrangère en Algérie et elle est constituée essentiellement de travailleurs.

L’épidémie, qui a contaminé plus de 500 personnes depuis décembre et fait 17 morts en Chine, s’est propagé à d’autres pays: Etats-Unis, Corée du Sud, Thaïlande, Taïwan, Hong Kong, Japon. L’aéroport de Dubaï a indiqué sur Twitter qu’il s’apprêtait à accueillir «des milliers» de voyageurs chinois pour leur Nouvel An, célébré cette année le 25 janvier. «Tous les passagers arrivant sur des vols directs en provenance de Chine doivent subir un contrôle thermique à leur arrivée», a-t-il indiqué dans un communiqué.

L’aéroport explique avoir pris cette décision «en pleine conformité avec la directive récemment émise par l’Autorité générale de l’aviation civile des Emirats arabes unis, sur la base des instructions du ministère de la Santé». «Le contrôle sera effectué à des portes (de débarquement) sécurisés» par des équipes médicales, a-t-il ajouté.

D’autres aéroports internationaux ont pris des mesures similaires, ciblant en particulier les passagers provenant de la métropole de Wuhan, épicentre de l’épidémie, notamment aux Etats-Unis, en Russie, en Australie, au Népal, à Singapour, en Malaisie, au Vietnam, au Bangladesh, en Inde et en Thaïlande.  

Amel Bouchaib/AFP