BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Faute de film, l’Algérie pourrait être absente pour les Oscars 2018

DIA-15 septembre 2017: Quel film algérien présenter aux Oscars cette année? C’est la question que se pose les responsables chargés de la sélection du film algérien pour les Oscars: Ahmed Bedjaoui et Mohamed Lakhdar Hamina. Lors de leur dernière rencontre, ils ont constaté qu’aucun film algérien n’était pour le moment éligible pour représenter l’Algérie aux Oscars du meilleur film étranger. L’Algérie participe pratiquement chaque année à cette compétition américaine ouverte aux films étrangers, mais cette année, elle ne possède aucun film local ou en coproduction qu’elle pourrait présenter à Los Angeles.

Et pourtant l’Algérie a été présente dans de nombreux festivals internationaux, le film le plus éligible demeure celui de Karim Moussaoui, « En attendant les hirondelles » qui a été sélectionné au Festival de Cannes dans la catégorie « Un Certain Regard » et qui a toutes les chances pour être aux Oscars.  Seulement voila, le film ne sera présenté en avant première à Alger que le 21 septembre. (Condition importante pour l’éligibilité aux Oscars). Ce qui ne laisse pas beaucoup de temps pour préparer le dossier pour les « Academy Awards ». Pour Ahmed Bedjaoui, il serait préférable de le présenter en 2019, pour avoir plus de chances d’être sélectionné.
Car les Oscars, ce n’est pas seulement une sélection, c’est aussi une année de préparation, des fonds à rassembler pour financer la campagne aux Etats-Unis et surtout un lobbying agressif et un distributeur américain qui défend votre film bec et ongles. 
Le film algérien Le puits, qui avait représenté l’Algérie aux Oscars 2018, l’avait appris à ses dépens , en échouant à la sélection. 

L’Egypte, le Maroc et le Liban ont déjà choisis leur film

Plusieurs pays arabes on déjà validé les films qui vont les représenter aux Oscars, c’est le cas du Maroc qui a choisi le film « Razzia » de Nabil Ayouch pour représenter le Royaume chérifien aux Oscars …

C’est le cas également du Liban qui a choisi le film « L’Insulte » de Ziad Doueiri pour représenter le Liban dans la course à l’Oscar 2018 du meilleur film étranger. 

Le Liban qui avait refusé en 2012 de présenter le film précédant de Ziad Doueiri « L’attentat« , adapté du roman homonyme de Yasmina Khadra, pour avoir été tourné en Israël.
Un tel choix avait valu à ce film d’être interdit de projection dans la totalité des Etats arabes, sur décision du Bureau du boycottage d’Israël de la Ligue arabe, un organisme créé en solidarité avec les Palestiniens sous occupation.

Le 9 septembre, ce cinéaste franco-libanais assistait à la clôture de la Mostra de Venise, au cours de laquelle le Palestinien Kamal Basha, interprète de son dernier film, L’Insulte, a reçu la coupe Volpi du meilleur acteur.  Mais dimanche , le 10 du même mois , à son arrivée à l’aéroport de Beyrouth, en prévision de l’avant-première de son long-métrage programmé mardi, Ziad Doueiri a eu la surprise d’être interpellé par les services de sécurité . L’auteur en 1998 du très remarqué West Beirut, considéré comme l’un des meilleurs films sur la guerre civile libanaise, a été relâché deux heures et demie plus tard, sans ses passeports, et avec un ordre de comparution, le lendemain, devant le tribunal militaire. 
Finalement , lundi après-midi , après trois heures d’audience, le tribunal militaire de Beyrouth a accordé un non-lieu à Ziad Doueiri, en jugeant que les faits qui lui étaient reprochés étaient prescrits.
Le film de Doueiri se déroule à Beyrouth, de nos jours : une insulte, qui dégénère, conduit Toni (chrétien libanais) et Yasser (réfugié palestinien) devant les tribunaux. De blessures secrètes en révélations, l’affrontement des avocats porte le Liban au bord de l’explosion sociale, mais oblige ces deux hommes à se regarder en face.
DIA-Cheikh Jackson
“Sheikh Jackson” de Amr Salama sélectionner pour représenter l’Egypte aux Oscars
L’autre film arabe qui concourt aux Oscars est l’étonnant film égyptien « Sheikh Jackson », de Amr Salama. Toujours aussi original, le cinéma égyptien a produit la comédie qui pourrait révolutionner le cinéma arabe. Le film raconte comment la mort de Michael Jackson provoque une crise identitaire chez un jeune égyptien très pratiquant.

En Europe, l’Allemagne, la Belgique ont fait leur choix en attendant l’Italie et la France

En Europe, la majorité des pays ont choisi les films qui les représenteront aux Oscars hormis l’Italie et la France. Ainsi la Belgique a choisi le film «Le Fidèle» du réalisateur Michaël R. Roskam pour représenter officiellement la Belgique aux Oscars, a annoncé le Fonds Audiovisuel de Flandre vendredi dans un communiqué. 

Sélectionné par un jury de six professionnels, «Le Fidèle», troisième long métrage du Belge, met en scène Matthias Schoenaerts et Adèle Exarchopoulos dans une histoire d’amour passionnée dont la toile de fond est le milieu du grand banditisme belge.
Même cas pour l’Allemagne qui a choisi son candidat pour l’Oscar du meilleur film en langue étrangère. Il s’agit de In the Fadede Fatih Akin. Le film a été dévoilé lors de la compétition du dernier Festival de Cannes et a valu à Diane Kruger le prix d’interprétation féminine. In the Fade raconte comment la vie de Katja s’effondre lorsque son mari et son fils meurent dans un attentat à la bombe. Après le deuil et l’injustice, viendra le temps de la vengeance…

Comme chaque année, la France reste le dernier pays d’Europe à choisir son film en raison des différents lobbys qui s’affrontent pour choisir celui qui représentera la France aux Oscars. 

Ainsi c’est le mardi 19 septembre qu’on connaîtra le long-métrage retenu pour représenter la France dans la catégorie meilleur film en langue étrangère lors de la cérémonie, le 4 mars 2018.
Le tout nouveau comité de sélection pour les Oscars composé de Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, Agnès Jaoui, l’ancienne ministre de la Culture, Aurélie Flippetti ou encore le réalisateur Régis Wargnier, a donc livré sa première sélection. 
En effet, les trois films retenus ont tous été présentés au dernier Festival de Cannes. À savoir 120 battements par minute , Grand Prix au palmarès, Le Redoutable et Barbara qui est reparti de la Croisette avec un prix de la poésie. Un seul de ces trois longs-métrages sera retenu mardi 19 septembre par ladite commission « Oscars ». Cela après audition du producteur et du vendeur international de chaque œuvre, il y a un énorme travail de lobbying à faire pour populariser ensuite le film auprès de l’Académie et il est bon de vérifier si les équipes du long-métrage désigné pour représenter la France en ont les moyens.
Après la non sélection du film « Elle » de Paul Verhoeven l’an passé, tandis qu’Isabelle Huppert avait été nommée dans la catégorie «meilleure actrice», les responsables français du cinéma espèrent mettre toutes les garanties de leur coté, pour s’assurer une sélection en short list. 
Les nominations officielles pour la 90e édition de la prestigieuse cérémonie de l’Académie des arts et des sciences du cinéma seront annoncées le 23 janvier 2018 à Hollywood. La cérémonie des Oscars se déroulera le 4 mars à Los Angeles.  
Salim AGGAR 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Alcaraz-Zetchi

INFO-DIA: Alcaraz empoche 345 000 euros après son limogeage

DIA-19 octobre 2017: Le sélectionneur national, l’Espagnol Luis Alcaraz, a été officiellement limogé par la ...