Faux-débat et promotion du jeu «la Baleine bleue»  - DIA
26051
single,single-post,postid-26051,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Jeu balaine bleu

Faux-débat et promotion du jeu «la Baleine bleue» 

DIA-12 décembre 2017: Le débat suscité par le jeu morbide «la Baleine bleue» est exagéré dans la mesure où il s’agit d’un débat qui a tendance à faire la promotion de ce jeu. Alors que ce jeu bénéfice curieusement d’une grande médiatisation en Algérie, il n’a pas fait parler de lui de la même manière dans les autres pays, notamment les pays voisins.
En Algérie, des émissions TV sont consacrées à ce jeu. Des spécialistes et des experts en parlent sur les plateaux de télévision, incitant ainsi les enfants, poussés par leur curiosité, à aller tester ce jeu. Les parents sont pris de panique et craignent le pire pour leurs enfants, après que des adolescents qui s’étaient adonné à ce jeu, se seraient suicidés.
A travers cette panique, c’est l’internet qui est pervertie. La connexion à l’internet est ainsi présentée comme un moyen de distraction dangereux, alors qu’il s’agit d’un outil de travail, d’instruction et d’apprentissage incontournable.
Le jeu de la Baleine bleue est ainsi présenté comme une menace, alors que les dangers qui guettent quotidiennement les enfants sont plus nombreux et plus dangereux, à commencer par la consommation des stupéfiants et de la drogue.
En ce sens, on aurait souhaité que la sensibilisation contre la consommation de la drogue en milieu scolaire ait bénéficié d’une aussi large médiatisation par des débats sur les différentes chaînes TV et les autres canaux de communication. La consommation de la drogue, encouragée par le déversement des tonnes et des tonnes de cannabis à travers les frontières avec le Maroc, est plus dangereuse que le jeu de la Baleine bleue.
Les parents gagneraient à s’inquiéter du fléau de la drogue et de la violence dans les établissements scolaires, au lieu de trop focaliser sur un jeu qui ne doit pas pervertir les bienfaits de la connexion à l’internet et des nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Amir Hani