BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Fellag dérape sur France 2: « L’indépendance n’a pas porté ses fruits » (Vidéo)

DIA-12 mars 2017: Mohamed Fellag, le célèbre humoriste algérien installé en France depuis les années 90 a dérapé sur le plateau de l’émission Thé ou café de Catherine Ceylac diffusée ce dimanche 12 mars sur France 2. S’exprimant avec des mots durs sur l’Algérie, il a vraisemblablement laissé son humour dans les loges. Ainsi à une question de la journaliste française sur les fruits qu’a apporté l’indépendance de l’Algérie, Fellag, a répondu sèchement : « l’indépendance n’a rien apporté »  

La réponse de Fellag a même surpris la journaliste qui a dit « c’est terrible de dire ça! ». Fellag tente alors de justifier sa réponse: « On rêvait de l’indépendance, nos parents se sont battus pour ça….mais non elle n’a pas porté ses fruits. » Étonnante déclaration de l’humoriste qui est issue d’une famille de révolutionnaires et qui est était fière de porter le nom symbolique de « Fellag ».

Dans son dernier spectacle: « Bled Runner », Mohamed Fellag ira plus loin dans la dérision: Il dira notamment: « Vous avez raté votre colonisation, nous avons raté notre indépendance, on est quitte! ». Avant d’ajouter : « finalement la France c’est une Algérie Française qui a réussi. ».

Mohamed Fellag qui est devenu célèbre dans les années 90 grâce à l’Algérie, en se produisant pendant plusieurs mois au petit Théâtre de Riad El Feth, a fuis l’Algérie pour la Tunisie suite à des menaces et un attentat à la bombe à Riad El Feth. A Tunis, il tente vainement de faire passer ses pièces à succès comme Cocktail Khorotov et SOS Labess, mais la censure et les contraintes familiales l’obligent à partir en France, où il s’installe définitivement et réécrit ses spectacles totalement en français, pour faire plaisir à son producteur et surtout pour attirer le riche public du théâtre, qui est à majorité français.    

Après de 25 ans d’exil, Fellag n’est jamais revenu faire un spectacle en Algérie, malgré les nombreuses sollicitations. Le responsable de Izzem Prod, qui a édité en Algérie les coffrets de ses spectacles, a tenté à plusieurs reprises de le convaincre mais le comédien a refusé. Fellag vient chaque année en Algérie en été avec petite famille à Azzefoun pour voir sa famille et notamment sa mère mais refuse de participer à une émission de télévision privée ou publique algérienne. C’est donc sur la télévision publique française qu’il a annoncé son divorce définitif avec l’Algérie.    

Amel Bouchaib 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-COURRIER INTERNATIONAL

Courrier international : DHL domine 77% de part de marché en Algérie

DIA-29 mars 2017: Tout au long de la conférence de presse qu’il a animée, ce ...

48 commentaires

  1. Fellag a oublié que l’indépendance a apporté ce qu’il est, lui même, aujourd’hui. Il est cet algérien libre vivant comme tel dans un pays étranger car, sans cette indépendance, il serait dans cet état une honte pour lui même. Il confond, à l’évidence, entre rêve et volonté, car vouloir visiter ou aller vivre dans un autre pays, comme il l’a fait, n’est pas nécessairement un rêve et encore moins celui des autres. L’humoriste, qu’il est, doit sa seule célébrité locale à la critique des siens, d’algériens qui lui ressemblent. Il croit, par des préjugés, aussi irrationnels que grotesques, et dans un moule fabriqué pour le spectacle, que les algériens sont et pensent comme lui. Fellag a simplement dit ce que la politique et les principes des artisans de ce genre d’émission aiment et veulent entendre. Des émissions qui, hasardeusement, interviennent à des moments ciblés et emploient la célébrité, critère condition, pour influencer les opinions. Véhiculer l’image de l’algérien tel que fait dans ses différents spectacles, est comme celui qui crache vers le ciel et lui retourne à la figure, étant lui même cet algérien qu’il décrit avec autant d’ironie. La vie en occident n’est pas moins facile que la vie en Algérie. Bien au contraire, elle est bien plus clémente en Algérie et ceux qui ont voyagé ou vivent ailleurs, partageront certainement cet avis, y compris les français eux mêmes.

    • Totalement d’accord. Il est lui-même le fruit de cette indépendance. Moi je l’ai jamais porté dans mon cœur, faire rire les français en criquant l’algérien. il faut vraiment détester les algériens pour avoir cette facilité. et je sais qu’il déteste les algériens. Enfin, ça fait rire beaucoup de gens mais moi le le plains. l’algérien qui sort sa main des toilettes pour demander un visa c’est lui

      • SI FELLAG DETESTE LES ALGERIENS , A T-IL OUBLIE QU’IL EST ALGERIEN ?
        QUE SES PARENTS SONT ALGERIENS.
        M. FELLAG RAPELLE VOUS DE CE QUI ADVENU DES HARKAS QUI ONT DETESTES LEURS FRERES ALGERIENS.

    • Non pas du tout , vous ne voulez pas voir ce qu’il y a important , le respect de l’autre et en Algérie cela n’existe pas . C’est pour cela que l’on a fui l’Algérie .

    • Il a raison pour cette déclaration à propos de l’ indépendance qui a ramené de l’islamisme suivi de terrorisme et une clochardisation de la société algérienne ……….
      .

    • entierement d’accord avec vous. le bouffon qui se croyait philosophe croit qu’en léchant si large quelque Français lui pardonneront d’être Algérien et peut être même qu’ils le considéreront égale à eux. n’est ce pas le rêve de tout un béni oui-oui qui se respecte?

    • Amghar, vous avez tout dit. Bravo!

    • Bensouibat Abderrahim

      Vous avez tout dis..Les réponses de Fellag sont faites pour plaire à son entourage français ,pour moi c’est de la bassesse et de la mesquinerie il n’est pas digne d’etre Algerien c’est pluto une honte.De tout temps l’Algérien a été fier et aujourd’hui plus qu’hier et quelque soit X. Tout algérien qui une fois met les pieds sur l’autre continent et commence a dénigrer ou a faire des critiques négatives et destructive ,je pense que c’est un lache de 1ere catégorie si ce n’est un rénégat

    • vous etes tres loin d’etre un amghar azemni vous n’avez pas pas sa vision profonde sa sagesse vous cavez ecrit pour plaire au pouvoir assassin de nos enfants revoyez en 2011 ce qu’a fait la gendarmerie nationale en Kabylie assassin de » notre identité amazigh monsieur fellag n’a fait que redire ce que d’autre ont dejà clamé des gens que vous ne pourrez accuser de traître je veux parler :
      -1 du commandent de l’A.L.N Bessaouds Mhand arab et son livre « heureux martyre qui n’a rien vu ( livre paru en 1963
      -2 du fondareur du F.L.N Mohamed BNoudiaf chef de l’État assassiné à Annaba devant ses pairs et son livre  » OU VA L’ALGERIE »?

    • Fellag a déclaré à France-Inter : « Vous avez raté votre colonisation et on a raté notre indépendance… » Je suis à 100 % d’accord avec lui .Qui peut nier cette réalité !
      L’indépendance n’a pas apporté la liberté qui a été confisquée.L’Algérie, Etat artificiel qui repose sur la force des baïonnettes et la corruption/séduction de certains segments de la société par le biais de la rente pétrolière, est très fragile. Cet Etat est un colosse aux pieds d’argile, car il repose de fausses bases: Algérie :terre arabe: faux ! L’arabe artificiel langue des algériens :faux ! Elections propres et clean :Faux ! Un million et demi de martyrs :Faux !!! etc…,
      Avec un tel bagage, ajoutez la talibanisation de l’Etat algérien et de la société en plus des revendications indépendantistes des kabyles,tous les ingrédients sont réunis pour l’implosion.Des Etat plus grands et plus solides ont fait pschitt. Ex.l’ex. URSS, la Yougoslavie…
      Moi je dis que Fellag est plutôt prudent car il n’a pas parlé de la politique ethnocidaire de l’Etat arabo-algérien envers le peuple kabyle (arabisation forcée). Fellag ne critique pas l’Algérie mais ceux qui ont squatté le pouvoir pour installer le despotisme oriental et l’intégrisme barbare.
      « Heureux les martyrs qui n’ont rien vu »

    • Il n’est pas nécessaire d’être un grand expert pour constater la fragilité de l’Algérie. Ce qui inquiète à juste titre les occidentaux, c’est l’absence d’alternative politique crédible au système anti-démocratique et liberticide en place depuis 1962.La stabilité despotique est illusoire et éphémère. Un pays qui repose sur la force des baïonnettes et la rente pétrolière ne fait que retarder sa ruine, son effondrement ou sa partition. Un Etat qui sacralise la falsification de l’histoire, l’obscurantisme et la dépersonnalisation criminelle des peuples amazigh est condamné par l’histoire. Je ne souhaite pas une somalisation de l’Algérie, mais le statu-quo est intenable et indéfendable !

    • Du n’importe quoi, sois vous êtes fou sois vous n’avez jamais mis les pieds en Algérie.
      En tout cas ça me choque pas des idées pareille , l’Algérie est un pauvre poulailler.

  2. il rejoint khaled et dire que c est grace a l algerie qu ils ont reussi ce ne sont que DES INGRATS

    • c est toi tonton? il ne m a jamais fait rire le mec

      • En un mot la peste coloniale française a été remplacée par le choléra arabo-islamique.Mais il me semble que le modérateur de ce site n’aime pas le politiquement incorrect,il préfère les commentaires pavloviens qui caresse dans le sens du poil la fibre patriotarde et chauvine des constipés que Fellag ne fait pas rire.

  3. il rejoint khaled et dire que c est grace a L ALGERIE qu ils ont reussi ce ne sont que des INGRATS

  4. oui nous sommes encore colonisé

  5. DE LA CONSIDÉRATION, C’EST-CE QUE VEUT LE PEUPLE !

    « Rappelle, le rappel est un bienfait pour les croyants » (Saint CORAN)

    Par Mohammed-Seddik LAMARA*

    « Hawoussou inawoudhouha, fi elgharb manadhetch ! Haoussou innawoudhouha fi echark, manadhetch ! Hahwoussou inawdhouha, fi Aïn Salah… Mâaaa Tnoudhech ! » ; « Ils ont voulu la (la contestation populaire) lever à l’ouest, elle ne s’est pas levée ! Ils ont voulu la lever à l’est, elle ne s’est pas levée ! Ils ont voulu la lever à Aïn Salah… Elle ne se lèvera point ! » (Sic Abdelmalek Sellal). « Egosillement » spectaculaire, s’il en est, proféré depuis Hassi Messaoud face à une salle bondée de « béni oui –oui » seulement subjugués par le faux espoir de conserver, à l’infini, leurs sombres acquis.

    Par sa prestation tonitruante, le premier ministre croyait, angéliquement, en ce 24 février 2015- commémoration d’une date marquée par une forte symbolique de dignité nationale – amadouer, comme s’il s’était agi d’un chahut de gamin, la levée de bouclier pacifique et citoyenne mijotant depuis plusieurs mois dans cette contrée du sud du pays résolument opposée à l’exploitation du gaz de schiste.

    Les militants de sahat essomoud ne sollicitaient, pourtant, rien d’autre que d’être écoutés, d’être convaincus, d’être partie prenante d’un moratoire afin de ne pas brader l’avenir des générations futures en extrayant les richesses énergétiques du sous-sol par des procédés qui se sont avérés – les experts occidentaux les ayants mis en œuvre l’ont confirmé sans ambages – hasardeux, aléatoires et potentiellement dangereux pour les populations et l’environnement.

    Excédés par le mépris opposé à leurs légitimes doléances et se sentant trahis par la duplicité du gouvernement, les indignés de Aïn Salah ont fini par franchir le pas que tout le monde redoutait : l’affrontement avec les forces de l’ordre dont le détonateur n’est autre que cette bravade étourdie, inconsidérée, inconsciente et frondeuse lancée par un Sellal trop sur de lui-même.

    Un retour de manivelle regrettable et qui aurait pu être évité, pour peu que celui qui l’a suscité ait fait preuve de tact et de pondération. Tenter le diable est aisé, le ramener à la retenue serait une chimère.

    Le philosophe allemand Friedrich Nietzsche (1844-1900) témoin des soubresauts agitant la société germanique soumise, alors aux délétères bricolages du pouvoir absolu, avait prédit un si redoutable syndrome s’il venait à être alimenté outre mesure par ses tenants. Il avait, à peu près, dit cela: « les bombes sont semées partout avec à côté de chacune une mèche constamment allumée, il suffit qu’un fou en place une d’elles sur la première rencontrée pour que l’enfer advienne. » Un aphorisme plein de bon sens à méditer sans relâche. Mais pourquoi aller chercher plus loin quand on sait que notre prophète Mohammed (qsssl) nous a, instamment, pour nous faire éviter les affres de la fitna, recommandé les vertus de la concertation et du dialogue : (el amrou baynakoum choura).

    « Entre vous, tout sujet doit être soumis à débat » (El amrou baynaqoum choura, dixit Mohamed –QSSL-), cette sentence prophétique a-t-elle été scrupuleusement respectée ? Certainement, rétorqueront d’aucuns parmi ceux se considérant représentants élus du peuple, alors qu’ils ont été adoubés par l’ordre établi si preste à faire mentir les urnes.

    Mascarade répétée à l’envie depuis les premières heures du recouvrement de la souveraineté nationale, exercice de l’accoutumance des masses aux mirages et au final à la désespérance pouvant conduire au suicide collectif. Le silence du peuple est, dit-on, une leçon pour les rois. Le calme précède toujours la tempête. Nos dirigeants ouïssent-ils ce que se disent en leur for intérieur les citoyens laminés par le mal -être et les dénis rencontrés à tout bout de champs ?
    L’autisme d’Etat en est un. Le plus pernicieux. Et quand il devient la règle, l’habitude à la désespérance s’avère pire que la désespérance elle-même. On peut désespérer de temps à autre, mais quand on désespère tout le temps, on devient impavide, comme un fauve blessé n’ayant plus rien à perdre sinon un dernier souffle à investir dans la dignité.
    Que les aigris qui se sont empressés à comparer le peuple algérien à un magma de « ghachi » (foules), révisent leur copie et s’imprègnent des 10.000 ans de son histoire ponctuée d’incessantes et légendaires résistances à leur avilissement par les envahisseurs.

    Paraphrasons encore une fois Nietzche : « l’homme a fait du chien un loup et de l’homme la plus belle conquête de l’homme », entendre par là une conquête civilisée, mature forgée par la force de la considération, du respect et de l’inclusion. En effet, de la considération de la part, surtout, de son « Hakem » au sens noble du terme, c’est ce que réclame, le plus, les algériens!
    Un peuple merveilleux capable de soulever des montagnes et de remuer les océans pour peu qu’on daigne l’écouter. Les pitoyables chiots de toutes les tribus ameutés qui pour japper, aboyer, geindre ou vociférer n’amusent plus personne dans cette indescriptible cacophonie où le maître mot est, désormais… Fakoou !

    MSL

    *Ancien journaliste à APS, El Modjahid, collaborateur à EL WATAN.

    • Alors comment expliquer cette ruée vers les visas européens et canadiens.Pourquoi cette fuite de cerveaux vers l’Europe ,l’Amérique…Expliquez moi pourquoi les touristes étranger ont déserté ce pays qui ressemble de plus en plus à la Corée du nord.Et les harragas ,c’est la réalité ou un complot ourdi…outre mer !!!
      Ya Adda les algériens circulaient librement entre la France et l’Algérie avant l’indépendance,cultive toi un peu.Moi je n’adore pas le despotisme,la répression des libertés,l’interdiction de conférences,je hais la chasse aux chrétiens,aux dé-jeûneurs…et la liste est trop longue des dérives du régime. Le syndrome de Stockholm est en oeuvre chez certains algériens qui ne savent pas faire la différence entre un pays,l’Algérie et un système politique tyrannique honni et indéfendable !

  6. Il a oublie que c’est l’independance qui lui a permis de se rendre en France- et ailleurs- pourr pouvoir la critiquer.Malgre tous ses travers nous adorons notre pays et nous le critiquerons entre nous jamais devant les autres, surtout pas les Francais!

  7. Sincèrement je trouve que Fellag n’avait pas tort. Nos parents ont chassé le colonialisme mais ses héritiers ont pris sa place. C’est triste mais c’est une réalité. Car le territoire a été libéré mais pas le peuple. Heureux les martyres qui n’ont rien vu.

  8. Sa réussite il l’a doit aux critiques de son propre pays. Et sa presense en France sur un plateau de télévision et une des conséquence de cette indépendance .il en faut beaucoup
    Pour être un vrai artistes.

    • Il ne doit rien à personne , il a une cervelle, il réfléchit, il a voulu faire de l’humour il l’a fait, je ne comprends pas pourquoi vous dîtes ça.
      Et puis , arrêtez de vous voiler la face, l’Algérie n’est pas indépendante et encore moins éduquée.
      C’est le chaos.

  9. Fellag est un gros compléxé, il l’a été toujours Obnubilé par le colon qui distribue les rations au bicot comme lui, son séjour a Alger l’a encore plus enfoncé, car il a vu qu’il y avait a Alger de vrais hommes, sans complexe qui ont sortis la troisième puissance coloniale, c(est un vulgaire petit colonisé déraciné de son bled qui maintenant courbe l’echine, et en plus il est vulgaire,

  10. il est fier de critiquer l’algerie, cest des racailles comme d’autres qui ont changer de peau, mais tant fait pas, un bougnoul reste tjrs bougnoul, les francais savent bien qui sont ce genre de type, meme ce qu’il fait pour eux, comme le cas des harkis, la meme chose, des abrutis clowns.

  11. je lance un appel au ministre de transport, la plupart des transport public ne meritent meme pas la circulation des vehicules vetuste,et sale, non conforme a la reglementation, manque de respect aux voyageurs, la plupart des receveurs ne respectent ni ‘heure ni l’arret ni la personne dans le bus. Donc je m’adresse a celui qui a autoriser ses vehicules pour la circulation, il faut mettre fin a cette anarchie.

  12. l’Algérie n’a pas juste raté son indépendance mais elle a été fabriquée pour enfanter des monstres pour achever ceux qui ont chassé le colonialisme. Fellag a raison dire que l’Algérie est un mensonge et une bêtise. 1962 est une date de misère: coup d’État pour liquider Abane, Krim, Matoub, Boudiaf pour arriver à Ben Talha et les attentats. Pour assassiner les artistes, les intellectuels, les journalistes, les universitaires. Pour honorer aussi les harkis, les corrompus, les terroristes. Pour être gouverné par un mort-vivant en 2017. l’Algérie est une honte. Les martyrs tournent dans leurs tombes après plus d’un demi siècle de l’éviction de la France coliniale. La France officielle est toujours là grâce à l’arabo-baathisme.

    • A faire gober l’indépendance au Génie Fellag. Anef ad argun

    • Entièrement d’accord avec toi B. Afir. Comme l’a si bien dit Mohya en kabyle:
      « Teffegh Fransa, tkecem-d Ledzayer ».L’Algérie de Ben Mhidi,Abane,Krim,Didouche,Ben Boulaid…est devenue la risée du monde entier.Un président invalide,invisible dont la dernière fois où il s’est adressé à son peuple remonte à 2012 à Sétif et il y a des algériens zombies qui trouvent ça normal et déversent leur courroux su Fellag au lieu de dénoncer leurs bourreaux d’aujourd’hui.Il est plus « courageux » pour certains de critiquer Fellag qui dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas.
      Fellag n’a jamais critiqué l’Algérie mais les despotes qui ont pris en otage les algériens et les kabyles.
      55 ans après l’indépendance l’Algérie dépend à 98 % des exportations du pétrole,quel gâchis,quel incompétence !Il n y pas de quoi être fier d’un Etat à bout de souffle et en fin de cycle.

  13. le dérapage c’est de faire croire que c’est faux. vivez-vous vraiment l’indépendance ?

  14. Abdelkrim Zouaoui 13 mars 23:17
    Comment peut on fuir l’Algérie qui était en danger ,

    De désintégration

    Et oser parler maintenant et de la bas ,,,, même pas d’Algérie ….

    Les vrais algériens sont restés ici au risque et péril de leurs vies .

    Ils n’avaient qu’un seul pays l’Algérie
    Une seule nationalité .

    Le courage de rester et de critiquer ici !!!
    Et non fuir et oser l’innommable !!!

    D’ailleurs même la journaliste française était choquée .

    Un français reste francais

    Un non français ne peut le devenir et s’il devient il sera FICHÉ CLASSÉ ET CARTOGRAPHIE .

    LES NÔTRES N’OUBLIENT PAS QUI EST QUI !!!

    ET EUX AUSSI N’OUBLIENT PAS PAS QUI EST QUI ???

    • Si tu as les moyens de fuir l’Algérie aurais tu hésité de le faire? C’est vrai que le pays est pris en otage depuis l’indépendance.Tu n’as pas l’intelligence de Fellag pour comprendre certaines choses.Il n’y a pas que FELLAG qui a fui le pays, mais il y a plus de 03 millions d’Algériens qui ont fui le pays.Et s’il y a des facilités qui seront accordées au reste des Algériens de s’installer ailleurs, la majorité aurait quitté le pays depuis longtemps.Feins de ne pas savoir la vérité.Prière de ne pas censurer!

  15. Non les jeunes algériens ne rêvent pas de ta France, je suis jeune algérien j’ai etudié en Algerie, j’ai ensuite finis mon cursus dans une université prestigieuse à Londres ensuite revenu en Algerie, je suis payé 100 fois moins de quoi je pourrais toucher dans ta france mais non mon approche et philosophie et de divorcer avec un tel pessimisme, je contribue comme beaucoup à faire de l’Algérie Une Algerie meilleure, les nations les peuples se sont battis sur des décombres. Tu aurais été prof aux beaux arts tu aurais apporté beaucoup plus que ce que tu crois apporter sur un plateau de France 2..

  16. Nous ne vivons pas notre indépendance comme nous laurions voulu ……mais ce n’est pas une raison pour faire rire nos ennemis de nos problèmes .c’est un vaurien ,un ingrat.
    personnellement je déteste son humour qui ne fait pas rire du tout arioul
    ps c’estle jumeau de l’autre ane khaled.

  17. personnellement je ne supporte pas les critiques acerbes (négatives)de la part de ceux qui ont quitté le navire au moment ou il ne faisait pas bon vivre en Algerie.chacun est libre de choisir la fuite en avant ou la resistance .Felag et son clone Khaled devraient avoir de dénigrer ce pays qui était le leur s maintenant iils l n’ont pas le droit à la critique .du moins c’est mon voeux.

  18. Certains évitent de critiquer le pouvoir comme si les hommes du régime sont parfaits et qu’on a rien à leur reprocher.Quand on est loin du pays et de la vraie réalité du terrain, on ne pourra pas voir mieux ni parler objectivement du pays.Je partage partiellement l’avis de Mohamed Fellag quand il dit qu’on a raté notre indépendance, sans pour autant vouloir le retour de la France coloniale, qui a commis un grand génocide contre le peuple Algérien.Cette France coloniale dont ces dirigeants devraient être condamnés pour crime contre l’humanité. Certains commentateurs faisaient l’amalgame entre l’Algérie qui est notre chère patrie qu’on aime(qu’on doit défendre avec toutes nos forces et surtout surtout avec le travail) et un régime.Quant aux études de Fellag en l’Algérie, je dirai qu’elles ne sont pas financées par les mensualités d’un ministre ou un président, mais avec l’argent du pétrole.Et cet argent du pétrole revient au peuple.Arrêtez de défendre un système qui a empêché l’Algérie d’avancer: un pays dépendant de la rente à 98/100 n’est jamais à l’abri d’un désastre.Si le prix du pétrole se maintient au prix actuel ou en bas de ce prix,vous verrez la crise que le pays traversera.Et ça sera le peuple qui subira les pires épreuves.Ce ne sera pas Fellag qui en est responsable. On ne peut pas cacher le soleil avec le tamis.Chez nous c’est devenu une culture,d’épargner un régime de la critique.Et quand quelqu’un critique un système, il est vite considéré comme ennemi du pays. Drôle jugement et drôle raisonnement que d’oser faire cette confusion entre un pouvoir et la nation. Comment souhaiter alors le changement ou le progrès de notre pays quand on est satisfait de peu ou de rien? Si quelqu’un aime réellement l’Algérie, il doit se battre pour la lancer vers le progrès. Et pour cela, il faut dénoncer ceux qui empêchent le pays d’avancer et en même temps travailler dur et ne pas être bluffeur car le mensonge a ses limites. N’oubliez pas qu’on importe presque tout de l’étranger.Et quand la devise manquera, on ne pourra pas importer.La réalité nous a attrapés: aujourd’hui il y a la flambée des prix de tous les produits de consommation.Le citoyen voit et ressent l’inflation.C’est pourquoi si l’on veut avancer,il faut s’attaquer d’abord aux discours démagogiques et mensongers et ensuite aux vrais problèmes.

  19. Il y’a les harkis d’hier et il y’a ceux d’aujourd’hui,cet énergumène fait partie de la deuxième catégorie .Il est tout content ce flagorneur de la France , de salir dans ses sketchs bidon l’Algérie et les Algériens pour plaire à ses maîtres .Le ridicule ne tue pas car ce courtisan de la france , ce guignol s’est lavé le visage avec de l’urine .

  20. L’Algérie a été créé grâce à la conquête par la France en 1830. À l’origine, c’est une expédition punitive
    contre les barbaresques turques qui c’est transformée en conquête et qui a permis de délivrer des centaines
    de milliers d’esclaves en majorité d’origines européennes. Quand aux indigènes (vos ancêtres) qui vivaient
    dans des conditions de misère extrême, ils étaient mépriser par les turcs et considérés comme musulmans
    de seconde zone.
    Dans son ensemble la présence de la France a été hautement bénéfique pour le développement de l’Algerie
    et pour ses habitants. Il faut savoir aussi que l’Algérie c’était trois départements Français, donc la France.
    En 1954 le FLN dirigé par des repris de justice avec l’aide de Moscou et des communistes français, commence
    a lancer des opérations de terreurs par des assassinats d’européens et de musulmans, ceux-ci obligés de coopérer
    de force. En 1962 la guerre d’Algerie se termine par la victoire TOTALE de l’armée française sur le FLN
    ce que les Algériens ignorent certainement. L’indépendance de l’Algerie c’est de Gaulle qui l’a offerte en trahis
    l’armée française et mettant les pieds-noirs et les harkis en danger de mort certaine. Après le départ précipité
    des francais les ignobles assassinas par dizaine de milliers des harkis et des européens par les fanatiques FLN
    se sont démultipliés.
    Aujourd’hui, l’Algérie est toujours dirigée par une bande d’assassins FLN qui exploite son peuple de façon méprisante et, ou,
    la liberté d’expression est limitée.
    On peut comprendre la prudence de Fellag.

    • La misère laquelle t’as oubliée que vôtre Roi ou votre empreure qui manquerais d’argent et ils ont mis main basse sur le butin du Dey pour ton info ces les Français qui vivaient dans la misère à Paris ont mangeaient des rats et on condamné à mort les voleurs de pains ces vos les livres qui le disent et puis retourne vers les écrivains Français des années 1800 ils te renseigne sur le bien être des Algériens avant votre arrivée destructives on vous a pas invité que je sache pour nous réduire en esclavages mes ancêtres sont a Cayenne en Calidonie et en Syrie avant on vivaient mieux et puis les Turc ont pas spoliés les terres Algérienne pour ramener a leurs place des renigats d’Auvergne de Malte ….la liste est longue arrête de donné des leçons car les séquelles de tes Ancêtres sont toujours Là dinc pitie va revoir les livres d’histoire enfin

  21. FELLAG est un lechebottes qui courbe l échine devant ses maîtres. Il a renié sa famille d origine pour endosser celle de ses MAÎTRES. c’est une personne insignifiante qui ne mérite plus de commentaires. Mes frères Algériens oubliez le et ignorez son existence.

  22. Il faut arrêter de vous voiler la face, Fellag ne fait que dire la vérité, mais la vérité a toujours blessé, ce n’est pas son problème si vous êtes coincés et vous avez toujours le sentiment d’infériorité dans votre propre société même !

    L’indépendance c’est bien, mais les hommes qui règnent ne sont pas des Hommes Libres.

  23. Que la paix soit sur vous nous algérien nous sommes trop fière faisons preuve d’humidité felag résume sont ressentiment de l’Algérie si ont été si bien la bas on vivrait la bas la politique de notre pays va a l’encontre de ceux qui ce sont sacrifier pour ce pays leurs rêves été que leurs enfants profite pleinement des richesses de se pays oui il a raison l’indépendance et tun échecs pour le peuple agerien qui en subit les conséquences de cette politiques désastreuses.

  24. Le peuple Algerien n’a pas besoin de ces gens qui parlent en autres noms ils faut qu’ils regarde l’histoire destructive de la colonisation qui a faillit effacé notre identité et notre culture les gens vivaient au moyen âge ces gens qui défendent la France coloniale ont oubliés que la moitié de nos aïeux ont étaient déplacer de force à l’intérieur du pays comme ce qui ce passe en syrie ou pire donc pour retrouver nos repères notre modèle de vie d’avant il nous faut de la patience et de l’abnégation car le mal a commencé en 1830 et la fumée de ce désastre nous arrive j’usqu’a aujourd’hui donc pour effacé tout ce qu’il a laissé il nous faut un siecle car le mal est fait et c’est le colonialisme qui l’a engendré il ne faut pas se voilé la face ! L’Algerie Algérienne et Africaines et elle le resterai à jamais

  25. Sans l’indépendance, il serait peut-être cireur !

    • sans l’indépendance peut-etre qu’il n’aurait meme pas un bout de pain arréter de charier c’est grave se qu’il dit malgré tout c’est notre patrie notre mère la terre on est chez nous et basta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *