BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Feux de forêts : deux morts et des blessés à Tizi-Ouzou, Médéa et Bejaia, l’ANP en renfort (Vidéo)

DIA-12 juillet 2017: Les feux de forêts ravagent plusieurs villes et villages du pays en ce moment. La canicule qui touche le pays, a favorisé le déclenchent des feux de forêts dans plusieurs villes. A Tizi Ouzou, Médéa et Bejaia, les feux entourent les habitations et le pire est à craindre d’autant plus que les équipements de secours de ces deux wilayas sont limités.
Dans la commune d’Ait Yahia à Tizi Ouzou, deux personnes sont décédées et deux autres ont été grièvement atteintes de brûlures dans des incendies qui se sont déclarés mardi dernier. La victime est un homme de 64 ans qui a succombé à ses brûlures à son admission à l’hôpital de Draa El Mizan. Les deux autres blessés, atteints de brûlure, ont été évacués par les moyens de l’Armée populaire nationale (ANP), vers le même établissement hospitalier où elles sont prises en charge. La Protection civile a également évacué six autres personnes incommodées par la fumée dont deux agents de la Protection civile.
Tizi Ouzou : 16 foyers d’incendie, l’ANP à la rescousse
Durant la journée de mardi, quelque 50 départs de feu ont été enregistrés dont 16 incendies importants ayant touché les localités de Tizi Ghenif, Ddraa El Mizan, Iferhounene Tigzirt, Beni Ouzou, Ait khellili, Tizi Rached, Ait Yahia Moussa, Mkira, Azazga,, Boghni, Mechtras, Maatkas et Iflisen.
« La lutte active contre les incendies a été très difficile vu leur ampleur et les conditions climatiques défavorable avec des vents chaud très forts, menaçant plusieurs villages », selon la Protection civile. L’APC d’Ait Yahia Moussa  ne dispose que de deux camions-citernes qui ne peuvent pas faire face à 50 foyers d’incendie.
Le feu a atteint cette localité à partir de la commune limitrophe de Mkira, poussé par le vent chaud qui souffle depuis mardi sur la région et en une vingtaine de minutes tout s’est embrasé. Plus d’une dizaine de villages à savoir Ait Ouacif, Ait Rahmoune, Chirifi, Tarikt, Ibousaidene, Akham Lahdj, Lazaib, Afir, Imaksnen, Ait Atteli, Ait Slimane, Djbel Amar Moussa, et Izemouren se sont retrouvés encerclés par le feu.
Dans cette lutte contre les flammes, l’ANP est intervenue aux côtés des services de l’APC, de la Protection civile, de la Gendarmerie nationale, de la Conservation des forêts et de particuliers pour faire face aux incendies et protéger les villageois. Les températures qui ont dépassé les 45 degrés Celsius, ajouté au vent chaud et au massif broussailleux parsemé d’herbe sèche, ont rendu la tâche extrêmement difficile aux agents du feu. Les flammes ne cessaient d’être attisées et dispersées par le vent, selon les témoignages recueillis sur place.
La situation s’est davantage aggravée en raison de la coupure d’électricité et de l’alimentation en eau potable. C’est l’enfer, selon les habitants de ces villages de Kabylie, malgré les renforts de la Protection civile des wilayas de Boumerdes et Bouira.
Médéa : plus de 152 hectares de couvert végétal réduits en cendre
A Médéa, plus de 152 hectares de couvert végétal ont été réduits en cendre, lors de deux incendies de forêts distincts, survenus, depuis lundi dernier à Bouchrahil et Ouled Brahim. Les pertes les plus importantes ont été enregistrées à Rouakech, dans la commune de Bouchrahil, à 56 km à l’est de Médéa, ou 150 hectares de plantations sylvicoles et de maquis sont partis en fumée, suite à un violent incendie qui s’est déclaré, lundi, en début d’après midi, dans cette région boisée à l’accès très difficile, a indiqué la même source.
Deux autres hectares de couvert végétal ont été détruits, lors d’un second incendie, survenu, mardi, au lieu dit El-Mouared , commune d’Ouled Brahim, à 24 km à l’est de Médéa, qui a pu être circonscrit après quatre heures d’intervention. L’on apprend, d’autre part, que le massif de Sidi-Ali est toujours en proie aux flammes, malgré les multiples tentatives entreprises, depuis mardi, après-midi, pour circonscrire cet incendie qui menaçait de s’étendre à une zone habitée.
D’autres foyers d’incendies sont signalés à Bouaichoune, ouest de Médéa et Gouia, dans la commune voisine de Zoubiria, à 36 km au sud de Médéa.
 
Une trentaine de feux de forêt enregistrés à Bejaïa
A Bejaia, une trentaine de feux de forêt ont été enregistrés ces dernières 24 heures, dont sept jugés « très importants », selon la Protection civile, qui fait état de plus de 100 hectares de végétation incendiés. Parmi les cas les plus graves, à cause de leur intensité, figurent notamment ceux déclarés à Djebira (Boukhlifa, 10 km à l’est de Bejaia) et dans la région de Tapount, sur les hauteurs de Sidi-Aich (60 km à l’ouest de Bejaia), dont la progression rapide à détruit une soixantaine d’hectares d’arbres fruitiers (oliviers, de figuiers et de cerisiers).
Ces incendies ont été néanmoins maîtrisés au bout d’une mobilisation générale et l’engagement de tous les moyens de secours, regroupant la protection civile et des forêts, les municipalités ainsi que des particuliers.
Aucune victime n’a été enregistrée dans l’immédiat, bien que les flammes aient menacés des groupements de maisons. En milieu d’après-midi de mercredi, un autre feu gigantesque s’est déclaré dans le massif forestier d’Ighzer-Amokrane (65 km au sud-ouest de Bejaia), non loin du village de Mesroum. Sa progression est jugée menaçante pour ses habitants, a-t-on signalé, relevant qu’en raison de sa proximité immédiate, d’importants moyens ont été dépêchés sur les lieux.
Depuis le début de cette vague d’incendies ce sont plus de 500 hectares de végétation qui sont partis en fumée, dont 51,4 de forêts de chêne liège et 35 hectares de chênes-zen.
Guelma : près de 30 ha de récoltes de blé et de couvert végétal ravagés
A Guelma, quatre  incendies ont ravagé 28 hectares de récolte de blé dur et plusieurs superficies de couvert végétal forestier. Le premier incendie, qui s’est déclaré mardi vers 13 heures au lieu-dit « El Begrat » (commune Roknia), a entièrement anéanti neuf (9) hectares de champ de blé dur.
Un second incendie, qui s’est déclenché dans la même commune à la mechta d’Ain El Hamra, a causé la destruction de 10 hectares de broussailles et de diverses plantes végétales forestières. Six  hectares d’arbres de liège et trois (3) hectares de broussailles et de maquis ainsi que deux abris pour bétail et 1100 bottes de foin ont été entièrement détruits dans un troisième incendie, déclaré dans le mont El Menchar (commune de Bouati Mahmoud).
A Tissemsilt deux incendies, qui se sont déclarés mardi soir dans les forêts des communes de Lardjam et Boukaid (Tissemsilt), ont ravagé plus de 11 hectares, alors qu’à EL Taref, 13,5 hectares de forêts ont été détruits.
Amir Hani

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-kaouane

Le ministre de la communication Kaouane révèle le montant des dettes d’Al Fadjr

DIA-20 novembre 2017: Le ministre de la communication, M.Djamel Kaouane a réagi, pour la première ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *