BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le FFS prendra part aux élections locales avec 366 listes de candidatures

DIA-27 septembre 2017: Le Front des forces socialistes (FFS) prendra part aux élections locales du 23 novembre prochain avec 366 listes de candidatures, dont 18 pour le compte des Assemblées populaires de wilayas (APW), a annoncé mercredi à Alger son Premier Secrétaire national, Mohamed Hadj Djilani, promettant des « surprises » en faveur du parti, à l’issue du scrutin.

Dans une conférence de presse au siège national du parti consacrée au prochain rendez-vous électoral, M. Hadj Djilani a fait savoir que le FFS sera présent dans la course pour le renouvellement des Assemblées populaires communales (APC) dans 29 wilayas avec 348 listes de candidatures et avec 18 autres pour le compte des APW.

Marquant un recul quantitatif par rapport aux locales de 2012 où il s’était présenté avec 40 listes pour les APW, à travers le territoire national, le premier responsable du FFS l’a imputé aux dispositions de la loi organique relative aux partis politiques pénalisant ces derniers et consacrant l’exclusion.

Il a, en outre, fait état d’obstacles visant à empêcher la présence de sa formation politique dans certaines circonscriptions administratives, émanant autant de l’administration que de certains walis et présidents d’APC. Des situations, a-t-il assuré, qui ont été relevées, entre autres dans des wilayas comme Ain-Defla et Chlef.

« Les élus des partis du pouvoir et les walis favorisent les candidats représentant ces mêmes formations politiques », a-t-il poursuivi, évoquant des cas de refus de légalisation de documents de candidatures présentés sous le sigle du FFS.  

En dépit de toutes ces considérations, le conférencier se dit confiant quant aux chances du FFS de créer des surprises à l’issue du prochain scrutin, rappelant que lors des dernières législatives, en mai 2017, cette formation politique avait pu recueillir plus de 100.000 signatures.

Il a réitéré à cette occasion, l’attachement du parti à l’initiative du consensus national, qu’il veut « sérieux » pour, dit-il, une sortie de crise pour le pays.

Enfin, il a tenu à souligner que les militants du parti s’apprêtent à célébrer, du 28 au 30 septembre en cours, le 54éme anniversaire de la fondation du FFS, sous le slogan « Fidélité, mobilisation et militantisme », à travers un riche programme prévu dans l’ensemble du territoire national et ce, trois jours durant. 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dia-djamel-ould-abbas

Quand Ould Abbes parle de «Si Ahmed Ouyahia, l’enfant du FLN»

DIA-16 octobre 2017: Le secrétaire général du FLN ne rate pas la moindre occasion pour ...