Le film de Yasmine Chouikh "Jusqu'à la fin des temps" remporte deux prix au Festival de Oujda - DIA
33319
single,single-post,postid-33319,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Yasmine Choukh

Le film de Yasmine Chouikh « Jusqu’à la fin des temps » remporte deux prix au Festival de Oujda

DIA-28 juin 2018: La réalisatrice algérienne Yasmine Chouikh a remporté hier deux prix à la 7e édition du Festival du film maghrébin de Oujda, pour son film « jusqu’à la fin des temps ». La jeune cinéaste a remporté le prix du meilleur scénario et celui de la meilleure réalisatrice.   

Depuis sa sélection au Festival de Dubaï en décembre 2017, le film a remporté plusieurs distinctions: le Grand Prix et le prix de la Meilleure interprétation féminine au Festival International du film méditerranéen à Annaba. Le “Khindjar d’or” Grand prix, du Festival international du film de Mascate, en plus des Prix de la critique et celui de la meilleure interprétation masculine. Mais aussi le prix “Alhambra de Plata”, un prix d’argent au Festival international du cinéma de Grenade, “Cines Del Sur”, en Espagne. 

Premier long métrage de fiction de la fille des réalisateurs Mohamed et Yamina Chouikh, le film relate une aventure amoureuse amorcée dans un cimetière entre Ali, fossoyeur septuagénaire et gardien du cimetière de Sidi Boulekbour, et Djoher, veuve septuagénaire également qui visite pour la première fois ce cimetière pour se recueillir sur la tombe de sa sœur.

Sélectionné au Festival du cinéma du monde de Montréal et au festival du cinéma de Séoul, de Mexico et de Bilbao, ce long métrage sera également programmé la semaine prochaine et au festival du monde Arabe à Paris en juillet 2018.

Le film qui a bénéficié du soutien du Ministère de la Culture, du Festival de Dubai et de l’institut français d’Alger est produit par la société Making Of Prod, dirigé par sa sœur Karima Chouikh. 

Salim Bey