BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

FLN : Des personnalités influentes tentent d’imposer leurs candidats

DIA-18 mars 2017: Le FLN est dans la tourmente. A quelques semaines de la tenue des élections législatives, le parti fait face à différents scandales. Le parti  contre-attaque et révèle  que le FLN aurait subi ces dernières semaines  des pressions extrêmes de la part de certaines personnalités influentes afin d’intégrer certaines personnes pour le compte des prochaines échéances électorales.

En effet, la révélation a été faite aujourd’hui par Djamel Ould Abbas, à Sétif à l’occasion d’une réunion avec les têtes de listes de la région.  Sans citer de noms, ni de détails, le SG  du FLN a déclaré qu’il avait fait l’objet ces quatre dernières semaines de pressions extrêmes de la part de quatre personnalités très influentes dans le pays afin d’intégrer certaines personnes pour qu’elles participent au prochain scrutin. Il dira à cet effet que ces quatre personnalités ont un agenda pour la présidentielle de 2019. Toutefois, M. Ould Abbas a affirmé « comme un rocher, comme l’Himalaya, je n’ai pas accédé à ces requêtes et je n’ai  pas accepté les candidatures de ces personnes proposées ».  Ayant failli à leur objectif,  le SG du FLN n’exclut pas la possibilité que ces gens s’en soient pris à lui via d’autres moyens de pressions, notamment les infos et les scandales, le concernant, qui circulent sur les réseaux sociaux. Il déclarera dans ce contexte : «  j’ai déjoué un complot contre l’état Algérien ».

Cependant, il est à noter qu’une vaste vague de protestation a été constatée au niveau de plusieurs kasmates et mouahafadah qui dénonçait le fait que des personnes n’ayant aucun lien avec le parti se soient retrouvées têtes de listes.    

Par ailleurs, et afin de prouver sa loyauté et son passé de Moudjahid, M.Ould Abbas a brandi pour la première fois, aujourd’hui, un document qui  serait « une condamnation à mort »  à son encontre établi par les autorités coloniales Françaises.

Lamine Réda

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-Ouyahia senat

Ouyahia prône un discours apaisé et parle de réconciliation et de concorde

DIA-25 septembre 2017: Le Premier ministre Ahmed Ouyahia qui avait prôné un langage virulent lors ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *