La franco-algérienne Camélia Jordana remporte le César du meilleur espoir - DIA
29197
single,single-post,postid-29197,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Camelia_Jordana

La franco-algérienne Camélia Jordana remporte le César du meilleur espoir

DIA-02 mars 2018: La comédienne française d’origine algérienne Camélia Jordana a remporté ce soir le César 2018 du meilleur espoir féminin pour son rôle dans « Le Brio », où elle joue le personnage  d’une étudiante en droit face à un professeur provocateur, interprété par Daniel Auteuil ; une star du cinéma français née à Alger.   

Lors de sa consécration, la jeune comédienne a déclaré:  « Quand on se donne les moyens de faire des choses et qu’on ne lâche pas… il se passe des trucs ». 

Née le 15 septembre 1992 à Toulon, Camélia Jordana Riad-Aliouane est une chanteuse et actrice, qui a été révélée en 2009 par l’émission Nouvelle Star, où elle finit 3e. Elle sort un premier album, « Camélia Jordana », en 2010, et un deuxième, « Dans la peau », en 2014. Ce soir elle remporte le César du Meilleur Espoir Féminin, sa première consécration.

Petite-fille d’immigrés algériens, elle est la fille d’un chef d’entreprise de transport en béton et d’une thérapeute en développement personnel. Sa grand-mère, aînée d’une fratrie pauvre de neuf enfants, vient en France avec son mari, travaillant ensemble pour cultiver des pêches dans le Var des années 1950. Son grand-père étant le leader local du FLN.

Sa mère, chanteuse lyrique d’origine algérienne comme son père, lui donne l’envie de chanter. Elle l’inscrit à des cours de piano (pendant sept ans) et de théâtre.

Amel Bouchaib