Fuite des sujets du bac : le ministère de l'Education ouvre une enquête - DIA
6466
single,single-post,postid-6466,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-benghebrit

Fuite des sujets du bac : le ministère de l’Education ouvre une enquête

DIA-01 juin 2016: Suite aux fuites des sujets du bac-2016, le ministère de l’Education nationale a annoncé qu’il a ouvert d’une enquête pour identifier et poursuivre les personnes qui seraient impliquées.
En effet, des informations relayées sur les réseaux sociaux ont fait état d’une éventuelle fuite de sujets du bac, ce qui na perturbé les candidats à cet examen national.
Dans un communiqué rendu public ce mercredi, le ministère de l’Education nationale tient à rassurer les candidats et l’opinion publique quant au déroulement de l’examen dans des conditions normales, précisant qu' »en cas de confirmation d’une quelconque atteinte à la crédibilité de cet examen, il (le ministère) engagera, de concert avec les autorités compétentes, les investigations nécessaires pour identifier et poursuivre les personnes impliquées ». Selon le communiqué, « l’opinion publique sera informée le jeudi 02 juin, juste après la fin des épreuves, d’une première évaluation du baccalauréat 2016  par la tutelle et les partenaires sociaux. Il faut relever que la fuite des sujets du bac est récurrente et se répète chaque année. Pour la présente session du bac, il y a plus de rumeurs que de faits, sachant qu’un complot sembler viser la ministre du secteur, Nouria Benghabrit, qui a réussi à supprimer la « aâtaba » et mettre fin aux cycles des grèves.
Kamel Cherif 

Envoyer un commentaire