BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Le gouvernement interdit l’importation des viandes congelées 

DIA-18 avril 2017: Le gouvernement a décidé d’arrêter l’importation des viandes congelées, jugeant que la production nationale est en mesure de répondre à la demande locale. Une décision sage certes, mais qui risque de provoquer une hausse des prix des viandes, lesquelles sont déjà inaccessibles pour le simple citoyen.
 A l’approche du mois de ramadhan, période durant laquelle la demande enregistre un pic, il n’est pas à exclure que les prix des viandes s’envolent pour que ce produit, écoulé à plus de 1000 DA deviennent définitivement inaccessible.
Le ministre de l’Habitat de l’urbanisme et de la Ville, ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune a quant à lui salué les instructions du Premier ministre Abdelmalek Sellal pour l’arrêt de l’importation des viandes congelées avec le maintien, dans les limites des besoins exprimés au plan national, de l’importation de viandes bovines fraiches.
Il a annoncé aussi avoir proposé la promulgation d’un décret qui autorise le producteur à vendre directement les produits alimentaires au consommateur, c’est-à-dire sans passer par les intermédiaires et autres spéculateurs qui sont derrière les augmentations des prix de tous les produits.
Selon Tebboune, « les marchés de viandes congelées ont enregistré pendant plusieurs années des dépassements graves et préjudiciables au citoyen, notamment en présentant la viande congelée comme fraiche ».
« Je ne vois aucun intérêt pour l’économie nationale, ni pour le consommateur de persister dans cette démarche au moment où nos capacités nationales en viandes ovines couvrent la demande. Notre cheptel compte 27 millions de têtes et c’est très suffisant mais nous continuerons d’importer de la viande bovine fraiche dans la limite des besoins locaux », a-t-il dit.
 Pour ce qui est de l’autorisation du producteur à vendre directement les produits alimentaires au consommateur , il a estimé que cette  mesure contribuera à juguler la spéculation et le monopole notamment pour ce qui est des produits alimentaires de large consommation.
Tebboune a fait savoir que cette mesure peut être mise en œuvre dans les agglomérations urbaines où les espaces commerciaux ne sont pas suffisants. « Les marchés de proximité peuvent constituer un mécanisme efficient pour la régulation du marché et l’éradication progressive des marchés anarchiques », a-t-il estimé.
Dans le même sens, Tebboune a assuré que les produits alimentaires seront disponibles durant le mois de ramadhan et que le pays disposait de stocks de réserves suffisants pour des années.
Amir Hani 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-CPA

Créances impayées dans le BTP : Le CPA débloque un second versement

DIA-18 mai 2017: Le Crédit populaire d’Algérie (CPA) a procédé ce jeudi au versement de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *