BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Gratuité des plages : quel leurre !

DIA-28 juin 2017: Les Algérois qui se sont rués durant les deux jours de la fête de l’Aid el fitr vers la plage ont été surpris de voir que la «gratuite» promise par les Pouvoirs publics est un leurre. Il est vrai que le simple accès à la plage est gratuit, mais les malheureux estivants étaient dans l’obligation de débourser plus de 1000 DA pour disposer des chaises ou d’une table ou encore d’un parasol.
Le ministère de l’Intérieur avait annoncé que les citoyens pouvaient accéder aux plages gratuitement et que les chaises et autre parasols sont fournis gratuitement par les autorités locales. Une fois sur place, les citoyens ont découvert une autre réalité et se sont retrouvés face à des chasseurs de primes et des racketteurs.
Ces derniers proposent des chaises à 500 dinars l’unité. Le même tarif est appliqué pour une table ou un parasol. Ainsi une famille de quatre personnes (un couple et deux enfants) devrait débourser 3 000 dinars pour bénéficier de quatre chaises (2 000DA), une table (500 DA) et un parasol (500 DA).
Selon les jeunes qui louent les chaises et les tables, il s’agit d’un matériel qu’ils ont acquis avec leur propre argent. Pour ce qui est des tables et chaises qui étaient mises par le ministère à la disposition des autorités locales au niveau des plages à titre gratuit, ces jeunes ont révélé que tout ce matériel aurait été détourné par ceux qui travaillent au sein de ces collectivités locales. Une information difficile à vérifier dans la mesure où les APC contactées ont précisé que cela relève des wilayas et daïras au niveau desquelles aucune précision n’a été apportée à ce sujet.
Idem à la wilaya d’Alger où l’on a précisé que la gestion des plages a été déléguée aux APC qui doivent veiller au respect strict des instructions données par la wilaya et le ministère de l’Intérieur en ce qui concerne la gratuité de ces lieux de détente.
En ce sens, les responsables au niveau de la wilaya et des APC gagneraient à faire un tour dans ces plages, squattées par des individus qui rackettent des familles auxquelles ils louent des chaises, des tables et des parasols. La gratuité des plages demeure un grand leurre pour ne pas dire le mensonge de l’année.
Mohamed Nassim 
TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-JERUSALEM

Les hommes de moins de 50 ans interdits d’accès au Vieux Jérusalem

DIA 21 juillet 2017: La police israélienne a pris la décision exceptionnelle d’interdire aux hommes ...

Un commentaire

  1. Il faut mettre ces voyous à l’abri des regards pendant toute la saison estivale car ils constituent une honte pour notre pays vu leur comportement leur langage vulgaire , chaque année c’est la même histoire, ou sont les maires de ces communes?ou sont ont les agents de netoyage ou est le service d’ordre. Tant de questions que le citoyen se pose sur l’absence de ces acteurs qui disparaissent au moment voulu pour laisser place à un sentiment d’insécurité de peur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *