BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Grine: « Je ne me souscris pas à la démarche du DG d’El Massa »

DIA-20 février 2017: Le ministre de la Communication, Hamid Grine, a indiqué qu’il ne souscrit pas à la démarche du directeur général du quotidien arabophone du secteur public El Massa qui a fait une offre publicitaire aux partis politiques pour couvrir leurs activités à l’occasion des élections législatives du 4 mai prochain. «Je comprends l’attitude du DG d’El Massa, mais je ne souscris pas à sa démarche», a indiqué le ministre

Grine qui s’exprimait à l’occasion d’une conférence-débat entrant dans le cadre du cycle de formation destiné aux professionnels de la presse a critiqué la démarche du directeur d’El Massa et a estimé «qu’il ne peut jamais y avoir une association entre des journaux et des partis politiques».

Il a expliqué «qu’El Massa a fait cette offre publicitaires à 20 partis politiques et un d’entre eux a réagi en la rendant publique». Grine a relevé que «cela a été exploité par la presse, ce qui est de bonne guerre».

Pour la précision c’est le RCD qui a divulgué cette offre publicitaire. «Si le directeur d’El Massa m’avait consulté, je l’aurai dissuadé d’initier cette démarche», a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de la couverture médiatique des législatives par les chaînes TV  privées, il a indiqué que c’est l’ARAV qui s’en occupe, précisant que cinq chaînes TV privées ont des bureaux accrédités à Alger.

Le ministre a aussi indiqué que des « progrès » ont été enregistrés dans la formation des journalistes à la faveur notamment du cycle de formation initié au profit des professionnels de la presse depuis 2014.

« Le cycle de formation académique qui a vu l’organisation d’une quarantaine de sessions depuis 2014 est sur la bonne voie, après avoir constaté des progrès perceptibles enregistrés en la matière », a indiqué M. Grine à l’occasion d’une conférence-débat entrant dans le cadre du cycle de formation destiné aux professionnels de la presse.

Le ministre a ajouté que « la presse algérienne qui est libre, compte quelque 400 titres », relevant, à ce propos, qu' »elle tend de plus en plus vers le professionnalisme ».

Par ailleurs, et en marge de cette conférence-débat, animée par l’expert canadien Marc-François Bernier sous le titre « La liberté du journalisme, une question d’éthique et de déontologie professionnelle », M. Grine a indiqué qu’il s’était engagé, lors de sa visite dans la wilaya de Bejaia la semaine dernière, d’aider la bibliothèque de la commune de Melbou à la demande de son directeur.

« Nous avons tenu notre promesse dans la mesure où le directeur général de l’Agence nationale d’édition et de publicité (ANEP) se trouve à Bejaia pour doter cette bibliothèque de livres et de micro-ordinateurs ».

Amir Hani 

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-LATIFA BAALA

Le Maroc utilise un documentaire de propagande pour faire pression sur le Parlement européen

DIA-29 avril 2017: L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a dénoncé vendredi une « énième imposture ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *