Guerre des mots entre des partis de l'Alliance présidentielle (Vidéo) - DIA
31773
single,single-post,postid-31773,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-BENYOUNES-Djamel

Guerre des mots entre des partis de l’Alliance présidentielle (Vidéo)

DIA-09 mai 2018: A quelques mois de la présidentielle 2019, une guerre des mots a éclaté entre Djamel Ould Abbas, le SG du FLN et Amara Benyounès le SG du MPA. Une dispute verbale qui a pris une tournure médiatique et politique assez rocambolesque.  

Le deux partis de l’Alliance présidentielle se font la guerre des mots pour uniquement  revendiquer la paternité de la candidature du président Bouteflika. Ainsi Amara Benyounès avait déclaré que le président Bouteflika est le président de tous les algériens et pas la « propriété »  d’un seul parti. La réponse de Ould Abbas fut aussi directe que ridicule, en traitant le patron du MPA  « d’Aghioul » (âne en Kabyle). Une expression très basse venant du responsable d’un parti majoritaire et qui dénote une ambiance délétère au sein de l’Alliance présidentielle, ou ce qui en reste. 

Une guerre froide a déjà éclaté entre le RND et le FLN, même si l’actuel Premier Ministre et SG du RND Ahmed Ouyahia a tenu à minimiser la petite guerre des tranchées entre les deux partis au pouvoir.

A quelques mois de la présidentielle, la bataille des positions se précise entre les partis de l’ex Alliance présidentielle en attendant l’annonce de la candidature de Bouteflika pour un cinquième mandat.  

Salim Bey