BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Hadjar à propos de l’assassinat de Karaoui Sarhane : « le crime n’a pas été commis par des étudiants »

DIA-21 juin 2017: Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la  recherche scientifique, Tahar Hadjar, a condamné mardi soir le meurtre survenu à Tipaza de Karaoui Sarhane, enseignant à l’université de Khemis  Miliana, dans la wilaya d’Aïn Defla, niant tout lien entre cet acte et l’université.

« Nous condamnons cet acte ignoble, mais nous affirmons qu’il n’a aucun lien avec l’université dans le sens ou il s’est produit à Tipaza alors que l’enseignant exerçait dans l’université de Khemis Miliana« , a déclaré le ministre en marge de la présentation du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, du plan d’action du gouvernement devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

Hadjar a relevé que « des premiers éléments montrent que la victime était chez ses parents à Alger avant de recevoir un coup de téléphone et de se diriger vers le lieu où s’est  produit le crime« , ajoutant que les auteurs présumés ont été arrêtés et que l’affaire est en justice.

A propos des actions de contestation que prévoient mercredi des enseignants devant les universités, M. Hadjar a déclaré que « le crime n’a pas été commis par des étudiants et que l’acte n’a aucun lien avec l’université ou avec la pédagogie », s’interrogeant sur le pourquoi de l’indignation des enseignants ».

Il convient de rappeler que les services de la police de la Sûreté de la wilaya de Tipaza ont arrêté mardi, les deux principaux suspects dans le meurtre d’un enseignant universitaire, selon  un communiqué de la DGSN. Le cadavre de la victime a été retrouvé à la cité des 122 logements dans la même wilaya, précise le communiqué.

Les deux principaux suspects impliqués dans la mort de l’enseignant universitaire ont été arrêtés, précise le communiqué qui ajoute que « la Sûreté nationale, en coordination avec le parquet compétent, poursuit les investigations pour connaître le mobile du crime ».

Par ailleurs, M. Hadjar a annoncé l’organisation avant fin 2017 d’une conférence nationale sur les oeuvres universitaires  avec la participation de tous les acteurs en relation avec l’Office nationale des oeuvres universitaires afin de sortir avec des recommandations à même de permettre d’améliorer les conditions de vie de l’étudiant.

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-JERUSALEM

Les hommes de moins de 50 ans interdits d’accès au Vieux Jérusalem

DIA 21 juillet 2017: La police israélienne a pris la décision exceptionnelle d’interdire aux hommes ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *