Hamel présente à New York l'expérience de l'Algérie en matière de lutte contre le crime transfrontalier - DIA
33089
single,single-post,postid-33089,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Hamel

Hamel présente à New York l’expérience de l’Algérie en matière de lutte contre le crime transfrontalier

DIA-21 juin 2018: Le Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), le général major Abdelghani Hamel présentera, mercredi au siège des Nations unies (ONU) à New York, l’expérience de la police algérienne en matière de lutte contre le crime transfrontalier, y compris le crime organisé et le trafic de drogue.

Le communiqué de la DGSN a précisé que le général major Hamel présentera lors de sa participation aux travaux du 2ème Sommet des chefs de police des pays membres de l’Assemblée générale (AG) de l’ONU,  » les efforts constants de l’Algérie dans le processus de mise en place d’un mécanisme de coopération sécuritaire en Afrique et en vue de la concrétisation d’un nouvel acquis, à savoir le mécanisme   » Afripol », au vu de l’expérience pionnière de la police algérienne en matière de lutte contre le crime transfrontalier, y compris la criminalité organisée, le trafic de drogue et la nouvelle criminalité ».

Ce sommet sera une occasion, lors de laquelle, le directeur général de la DGSN présentera un exposé sur « le processus d’évolution de la police algérienne qui fait l’objet d’un intérêt particulier de la part du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, particulièrement en matière de soutien à la coopération bilatérale et multilatérale aussi bien au plan régional qu’international ».

M. Hamel présentera également l’expérience algérienne mise au service du citoyen, en accordant un intérêt à l’élément humain en termes de formation, de qualification et d’entrainement, outre le recours aux moyens technologiques modernes de pointe, tout en veillant à l’accomplissement des missions dans le respect des principes des droits de l’homme et des lois de la République, ajoute le communiqué.

Le sommet, dont les travaux ont débuté, mercredi au siège de l’ONU en présence des représentants des pays membres et d’experts dans le domaine sécuritaire, abordera des sujets en lien avec la sécurité.