BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Hécatombe sur les routes une semaine après l’adoption de la loi sur la sécurité routière.

DIA-08 janvier 2017: Au total 20 morts ont été enregistrés dans trois accidents de la circulation durant la seule journée de ce samedi au niveau national. Il s’agit d’une véritable hécatombe sur nos routes avec 10 morts à Boussaâda (wilaya de M’sila), sept morts à Ghardaïa et trois morts à Mascara, sans compter les blessés.

A Boussaâda (wilaya de M’sila), dix morts et douze blessés ont été déplorés dans un accident de la route survenu très tôt dans la matinée de ce samedi. Il s’agit d’un autocar de transport des voyageurs, desservant la ligne Alger-Biskra, qui s’est renversé au lieu dit Chermat, sur un tronçon routier de la route nationale n°46, selon la Protection civile.

Les personnes décédées sont cinq femmes âgées entre 20 et 70 ans, quatre hommes et un enfant, alors que les blessés qui se trouvaient dans un état jugé grave, ont été évacués vers l’hôpital Bachir Rezig de Boussaâda. Les causes de l’accident ne sont pas encore déterminées. Cependant selon les premières conclusions de l’enquête, l’autocar a dérapé sur une chaussée verglacée.

A Ghardaïa, sept personnes ont trouvé la mort et une autre a été grièvement blessée dans un autre accident survenu en début d’après midi, à 170 km au nord-est du chef-lieu de wilaya. L’accident s’est produit sur le chemin de wilaya No 33, entre Guerrara et El Hadjira, à la frontière administrative entre Ghardaïa et Ouargla, lorsqu’un véhicule utilitaire est entré en collision frontale avec un semi-remorque, selon la Protection civile

Cet accident a provoqué la mort sur place de sept personnes qui étaient à bord du véhicule utilitaire. Il aura fallu utiliser un matériel de désincarcération par les équipes combinées de Guerrara et Hadjira pour extraire les corps déchiquetés des victimes ainsi que le chauffeur du camion semi-remorque blessé.

A Mascara, trois personnes sont mortes et six autres ont été blessées, selon la Protection civile. L’accident s’est produit vers 10 heures du matin, suite à une collision entre un véhicule touristique et un taxi à Grache, localité située entre les communes de Mascara et Maoussa. Le conducteur du véhicule touristique ainsi qu’ une femme et son enfant qui étaient à bord du taxi ont été tués dans cet accident, alors que les autres passagers du taxi ont été grièvement blessés.

Ces accidents interviennent moins d’une semaine, après l’adoption, mardi dernier par l’Assemblée populaire nationale (APN), de la loi relative à l’organisation et à la sécurité de la circulation routière. Cette nouvelle loi comporte plusieurs mesures coercitives à l’encontre des chauffards et des terroristes de la route.

La promulgation de cette nouvelle loi a pour objectif d’arrêter ce terrorisme sur nos routes. A titre d’exemple, en 2015, 4.610 morts et 55.994 blessés ont été déplorés dans 35.199 accidents de la route au niveau national. Le bilan arrêté au mois de novembre de 2016, fait ressortir 3.718 morts et 41.544 blessés dans 27.168 accidents.

Le nouveau texte instaure le système du permis de conduire à points, lequel est doté d’un capital de 24 points. Ces points seront ôtés à chaque infraction commise par le titulaire du permis. En plus des amendes auxquelles est exposé le contrevenant, le permis de conduire devient invalide, après le retrait de tous les points. Ainsi, le titulaire du permis est tenu de le remettre aux services habilités du ministère de l’Intérieur. Dans ce cas, l’intéressé ne peut postuler à l’obtention d’un nouveau permis de conduire, qui sera soumis à la période probatoire, qu’après six (6) mois de la date de sa remise aux autorités compétentes.

A cela s’ajoute le durcissement des sanctions contre les contrevenants aux règles de la circulation routière, avec des amendes allant de 2 000 à 50 000 dinars.

Amir Hani

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

DIA-kaouane

Le ministre de la communication Kaouane révèle le montant des dettes d’Al Fadjr

DIA-20 novembre 2017: Le ministre de la communication, M.Djamel Kaouane a réagi, pour la première ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *