Hommage de Jean Asselmeyer à Fidel Castro: un authentique révolutionnaire d’abord! - DIA
12010
single,single-post,postid-12010,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
ALGER, ALGERIE - 14 MAI: En visite officielle en Algerie, le Premier ministre cubain Fidel Castro accompagne du Colonel Boumediene traverse la ville a pied, le 14 mai 1972 a Alger, Algerie.  (Photo by Keystone-FranceGamma-Rapho via Getty Images)

Hommage de Jean Asselmeyer à Fidel Castro: un authentique révolutionnaire d’abord!

DIA-26 novembre 2016: Solidarité avec le peuple cubain et tous les peuples en lutte de part le monde ensuite. Tristesse, aussi, mais dégout devant cette caste de larbins de la dictature de l’argent celle des Bolloré, des Dassault, des Minc,des Drahi ou autres qui légitiment un système,où se soigner devient un privilège, où des gens meurent encore de faim, où la police terrorise au quotidien le peuple des banlieues et chasse les enfants réfugiés.Ces mêmes qui préparent l’opinion à la destruction totale des acquis de la Résistance et des droits sociaux.
Oui dégout et profond mépris envers eux car ils n’ont pas un soupçon d’honnêteté pour dire que Cuba est un des rarisimes pays au monde où l’on ne meurt pas de faim et où une médecine de pointe est à la portée de tous.
Ils ne savent que distiller le venin de la bourgeoisie celle qui aujourd’hui encore soutien la politique coloniale de l’Etat d’Israel et n’a pas pardonné aux peuples de s’être libérés de l’oppression coloniale.
Lorsqu’ils évoquent l’Algérie, le Vietnam et Cuba ils n’arrivent pas à cacher leur haine, et leur secrete crainte que la voie de la libération qu’ont tracée ces peuples deviennent une réalité pour toute la planète.
Fidel , toute sa vie durant a été un artisan majeur de cette voie de la libération.
Aujourd’hui ce qui domine partout de Beaumont sur Oise à Gaza, pour moi, c’est l’Espoir qu’il nous transmet et qui n’est pas mort.
« Créer deux, trois, de nombreux Vietnam, voilà le mot d’ordre » disait son compagnon de lutte, Ernesto Che Guevara, plus que jamais.
Merci à eux, votre lutte continue.
Honneur à la mémoire de Fidel Castro!
Solidarité avec le peuple de Cuba toujours en lutte contre l’impérialisme!
Hasta la Victoria siempre!
Jean Asselmeyer

Cinéaste, militant communiste français 

dia-jean-asselmeyer

Envoyer un commentaire