Huawei n'est pas pressé pour lancer son usine de smartphones en Algérie - DIA
29518
single,single-post,postid-29518,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
edf

Huawei n’est pas pressé pour lancer son usine de smartphones en Algérie

DIA-09 mars 2018: « On n’est pas pressé pour lancer notre usine de montage de smartphones en Algérie » a déclaré le directeur général de Huawei Algérie, Gao Jia, jeudi à l’occasion de la cérémonie d’inauguration du nouveau siège de Huawei situé à proximité de la gare de Bab Ezzouar. 

Tout en promettant de lancer l’usine en 2018, le représentant à Alger du constructeur chinois Huawei  a précisé que le retard du lancement de l’usine est dû à plusieurs facteurs, dont la réglementation qui n’est pas encore tout à fait claire et la recherche d’un partenaire sérieux et fiable. Il a ajouté que des discussions avec des partenaires économiques algériens ont  été déjà entamées  et que la date de lancement effectif du projet sera annoncée au moment opportun.
Le patron de Huawei en Algérie a indiqué que son entreprise est confrontée à plusieurs difficultés actuellement: La baisse du prix du pétrole a influé largement sur l’investissement des TIC en Algérie. 
Mais le responsable de Huawei reste confiant, car son entreprise travaille sur un programme à long terme et sera plus visible dans les années à venir. 
Sa force demeure le partenariat gagnant-gagnant. Et à ce titre le groupe chinois collabore activement avec les institutions algériennes, en participant au transfert du savoir faire. 30 ingénieurs algériens ont été envoyés en Chine pour formation et 45 enseignants algériens ont également participé au programme de cyber institut.         
Huawei, qui compte 524 employés, dont plus de 400 Algériens, s’est lancée dans un programme de formation des formateurs en collaboration avec l’Agence nationale de promotion et de développement des parcs technologiques (ANPT). 
Présente en Algérie depuis une dizaine d’années, Huawei, spécialiste des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), est en partenariat avec plusieurs institutions et entreprises publiques notamment pour le déploiement de réseaux d’infrastructure.
Interrogé par DIA sur les parts de marché  de Huawei en Algérie, Monsieur Gao Jia a répondu que les ventes des smartphones représentent 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise dans notre pays, ce qui oblige le constructeur chinois à préparer sérieusement le lancement de son usine en Algérie afin de maintenir sa bonne position. 
sdr

Le jeune et efficace DG de Huawei Algérie Gao Jia

Huawei troisième vendeur de smartphones dans le monde 

Le groupe chinois Huawei qui a vu le jour dans la ville Shenzhen a vendu près de 153 millions de smartphones. Il reste le troisième constructeur de Smartphones au niveau mondial après Apple et Samsung, il ambitionne d’aller encore plus loin.

Mais le constructeur chinois qui a remporte cinq prix au dernier Congrès Mondial du Mobile de Barcelone envisage de miser sur les TIC et ses solutions: le développement de la 5G, le FFFX, le AI, ou le e-gouvernement. D’ailleurs, l’entreprise chinoise Huawei, spécialiste des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), participera aux grands projets de numérisation dans les ministères algériens avec les opérateurs locaux, avait annoncé à Xinhua le directeur général de Huawei Algérie, Gao Jie.

Enfin Huawei Algérie coopère, aussi, avec les opérateurs locaux tels que Mobilis, Algérie Télécom et Djezzy, dans le déploiement de leurs antennes et leurs nouvelles technologies. Outre la fourniture de solutions et de services, la société a formé plus de 2.000 jeunes algériens en 2017 dans différents domaines en relation avec les TIC.

Salim Aggar