BIGtheme.net http://bigtheme.net/ecommerce/opencart OpenCart Templates

Importation de blé: L’Algérie a acheté 475.000 tonnes de blé meunier

dia-souad-briki
De notre correspondante à Brasilia: Rekibi Chikhi Souad

DIA-12 janvier 2017: Malgré la crise l’Algérie a maintenu le niveau de ses importations de Blé. Selon le site DCI, Diario Comercio Industria en se basant sur une enquête menée par Reuters, l’OAIC, a acheté 475.000 tonnes de blé meunier avec soumission, dont le prix varie entre 198 et 202 dollars la tonne, ont indiqué  des commerçants européens. L’offre qui a eu lieu mercredi dernier, comprendra les frais de livraison qui devrait avoir lieu au mois de mars. Pour le moment, L’OAIC, n’a rien communiqué à propos de cette offre. Il aurait également acheté au moins 120.000 tonnes de blé du Canada, dont le prix varie entre 310 et 315 dollars. Cette quantité va être livrée entre la mi-janvier et la mi-février, selon Reuters.

L’Argentine revient en décembre sur le marché algérien après trois ans d’absence

L’Argentine  gagne des parts de marché en Algérie et en Egypte  en matière d’exportation de blé, avec la progression des exportations des céréales en décembre dernier,  le grain sud-américain moins cher a même volé la vedette  aux russes et aux américains, après que le président Mauricio Marci ait éliminé la taxe à l’importation de 23% à la fin de l’année dernière. L’Algérie étant  forcée de chercher le blé ailleurs qu’en France, après la chute de la production de son fournisseur traditionnel. « L’Argentine revient sur le marché algérien, lequel était traditionnel, après cinq ans d’absence », a déclaré le conseiller à la Fédération argentine des grains Hoarders. Selon l’agence d’expédition MABSA de Buenos Aires, 30.000 tonnes de blé, sont parties du port de San Lorenso en direction de l’Algérie au mois de décembre. Une autre cargaison de même quantité s’en est suivi. Cette première  livraison qui a eu lieu en décembre 2016, est la première depuis trois ans, a déclaré Guillermo Rossi analyste chez Big River. L’Argentine a  produit 15.2 millions de tonnes de blé en 2016, la plus grosse production depuis 2007. A part le nouveau retour de l’Algérie, des exportations régulières à partir de ce pays sont acheminées vers la Tunisie, l’Indonésie, le Bangladesh et le Vietnam.

DIA-Blé 1
DG de l’OAIC avec les représentants de la SAGARPA mexicaine.

Le Mexique : l’Algérie la première destination du blé mexicain

Environ 50% de la production de blé mexicain en 2015, est allée vers l’Algérie ainsi que plus de 11 tonnes de pois-chiches, classant notre pays en  troisième destination de ce produit. Si l’on se réfère à des bilans de certains ports, en 2016, l’Algérie dépasserait de loin ce chiffre.  Signalons qu’une délégation algérienne conduite par Mohamed Belbadi, le directeur général de l’OAIC office interprofessionnel des céréales a visité  le Mexique,  en avril 2016 et a  rencontré les représentants mexicains du SAGARPA Secrétariat de l’Agriculture et de l’élevage, de la Pêche et de l’Alimentation, dans le but d’établir des négociations commerciales au sujet du blé et d’autres céréales ainsi qu’une coopération technique et scientifique. A travers le port de Guaymas,  le directeur général de  l’administration portuaire, a signalé qu’en 2016, statistiques arrêtées à septembre, il y a eu un record de 940 mille tonnes de blé ; l’Algérie ayant reçu 75% de celui-ci. Le Mexique a exporté en 2016, des produits en Afrique à hauteur de 152.171.000 dollars ; le blé y représente environ 82%.

Importation du sucre brésilien, l’Algérie en deuxième position en 2016

L’Algérie figure parmi les cinq premiers pays importateurs du sucre brésilien, en 2016. L’exportation de cette denrée a fait rentrer au Brésil, pas moins de 10.4 milliards de dollars.  Pour 2017,  l’on s’attend au même volume de production, mais le revenu serait  différent à l’exportation, étant donné que les prix seront négociés à des niveaux plus élevés. Au cours de l’année 2016, il y a eu, à ce propos,  des négociations  intenses à New York. Notons que la Chine a importé  2.44 millions de tonnes de sucre brésilien, l’Algérie en deuxième position, avec 2.1 millions,  le Bangladesh 1.9 tonnes, les Emirats Arabes Unis 1.7 millions.

Importation du café

Selon les statistiques établies par le  CeCafé, Conseil des Exportateurs du café du Brésil, arrêtées au 31/12/2016,  l’Algérie a importé (en sacs de 60kg), 30.653 sacs  de café arabica, 960 sacs de café robusta (conillon) ;  ce qui représente seulement 0.09 % des exportations du Brésil en cette matière. Signalons que le Brésil a enregistré en 2016, sa plus grande récolte de café de son histoire, 51.3 millions de sacs de 60 kg d’arabica et de robusta ; soit  26.33 sacs par hectare, dépassant le record de 2014 avec 50.8 millions de sacs. Les USA restent le premier marché du café brésilien.

TwitterGoogle+Partager

Voir Aussi

dia-leekens equie

Les joueurs boudent Leekens et se retournent vers Bougherra

DIA-21 janvier 2017: Le même scénario qui s’était produit avec l’ex-sélectionneur national, le Serbe Milovan ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *