DIA | Inauguration jeudi de la statue du roi Massinissa au jardin Tafourah à Alger
46378
post-template-default,single,single-post,postid-46378,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Inauguration jeudi de la statue du roi Massinissa au jardin Tafourah à Alger

DIA-29 octobre 2019: La statue de Massinissa, Roi de Numidie sera inaugurée, jeudi au jardin de Tafourah à Alger, a indiqué à l’APS, le président de l’Assemblée populaire communale (APC) d’Alger Centre, Hakim Bettache.

« Les travaux sont à pied d’œuvre pour opérer les dernières retouches sur la statue de Massinissa, Roi de Numidie, installée au centre du jardin Tafourah, près du port d’Alger, avant de la dévoiler officiellement, jeudi, lors d’une cérémonie qui sera organisée à la veille de la célébration du 65e anniversaire du déclenchement de la Révolution nationale », a indiqué M. Bettache.

Selon Battache, l’installation de la statue de Massinissa au cœur de la capitale « consacre l’amazighité de l’Algérie », ajoutant que cette figure historique « est une source de fierté pour tous les Algériens et les nord-Africains ».

D’une hauteur de 3 mètres, la statue en bronze est fixée sur un socle marbré d’une épaisseur de 2,5 mètres, a-t-il précisé. Selon le même responsable, c’est le Haut-Commissariat à l’Amazighité (HCA) qui a supervisé l’aspect historique de ce projet concernant la morphologie et la biographie de Massinissa, qui sera déclinée en quatre langues (arabe, tamazight, français et anglais) sur une plaque.

Réalisée par des artistes diplômés d’écoles des Beaux-Arts, encadrés par une commission technique composée de quatre directeurs d’écoles des Beaux-Arts, Bettache a précisé que ce projet était la somme de trois ans d’intenses efforts.                                                          

Cette statue dont le coût de réalisation a atteint 1,7 mds de centimes s’inscrit dans le cadre du plan d’action de l’APC au tire de l’exercice 2019, a rappelé le même responsable.        

Deux autres projets seront lancés d’ici 2020 pour la réalisation de deux statues dédiées aux Chahid Larbi Ben M’hidi et au  moudjahid Krim Belkacem, devant être installées au niveau des deux rues portant leurs noms.