INFO-DIA: Après Medvedev, Macron, Erdogan et Merkel prochainement à Alger - DIA
23903
single,single-post,postid-23903,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Bouteflika

INFO-DIA: Après Medvedev, Macron, Erdogan et Merkel prochainement à Alger

DIA- 11 octobre 2017: Plusieurs chefs d’Etat sont attendus prochainement à Alger dans le cadre des visites officielles en Algérie. Ils seront reçus par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Ces visites interviennent après celle effectuée lundi et mardi derniers en Algérie, par le Premier ministre russe, Dimitry Medvedev. Ces visites entre dans le cadre du renforcement des relations bilatérales et de la coopération dans divers secteurs et domaines entre l’Algérie et les pays des présidents dont les visites sont programmées dans les prochaines semaines.

Il s’agit des visites programmées précédemment, mais reportées pour diverses raisons. Selon des sources diplomatiques, le président français Emmanuel Macron devrait effectuer une visite officielle en Algérie à la fin du mois d’octobre ou au début du mois de novembre de cette année. Sa visite était prévue en juin dernier.

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan est également attendu à Alger. Au cours de sa visite, il devrait entre autres inaugurer la mosquée Ketchaoua (Alger), complètement restaurée et rénovées par des experts turcs.

La chancelière allemande, Angela Merkel dont la visite a déjà été reportée, devrait également effectuer une visite en Algérie. Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lui avait renouvelé, la semaine dernière, l’invitation de reprogrammer sa visite en Algérie.

La reprise des activités du chef de l’Etat tend à faire taire les voix qui appellent à l’application de l’article 102 de la Constitution, relatif à l’incapacité du Président d’exercer ses fonctions pour cause de maladie.

Salim Bey