INFO-DIA: Conflit Zetchi-Kerbadj : vers la dissolution de la LFP par la FAF - DIA
27414
single,single-post,postid-27414,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-kerbadj Amine

INFO-DIA: Conflit Zetchi-Kerbadj : vers la dissolution de la LFP par la FAF

DIA-17 janvier 2018: La réunion du bureau fédéral, prévue dimanche prochain à Sétif, s’annonce décisive, la FAF devant prendre des décision importantes. Une de ces décisions consiste en la dissolution de la Ligue de football professionnel (LFP), gérée par Mahfoud Kerbadj, le plus fidèle des fidèles à  l’ancien président de la FAF, Mohamed Raouraoua, l’ennemi juré de l’actuel président de la FAF, Kheireddine Zetchi.
Le conflit Zetchi-Kerbadj a atteint un point de non-retour d’où la détermination du président de la fédération de dissoudre la Ligue pour la remplacer par une commission provisoire qui gérera les championnats des Ligues 1 et 2 jusqu’à la fin de la présente saison.
Zetchi reproche à Kerbadj de prendre des décisions contradictoires, notamment en ce qui concerne le mercato d’hiver. En effet, c’est Kerbadj qui avait suggéré à la FAF d’interdire aux clubs cumulant des dettes dépassant 1 milliard de centimes de recruter les joueurs durant le mercato. Ces clubs sont tenus d’assainir d’abord leur situation financière avant de procéder au recrutement de nouveaux joueurs au mercato hivernal qui a pris fin lundi dernier (15 décembre 2017-15 janvier 2018).
Toutefois, Kerbadj a permis à ces clubs de procéder au recrutement des joueurs, prenant ainsi une décision allant à l’encontre de la décision prise par la FAF sur sa proposition. La FAF a ainsi interdit à la Ligue de qualifier les joueurs nouvellement recrutés au mercato dans la mesure où leurs clubs sont toujours endettés. Du coup, les présidents de ces clubs s’en prennent au président de la FAF. Cela a amené Zetchi  à soumettre au bureau fédéral de ce dimanche la décision de dissolution de la LFP.
Pour la précision la LFP n’est pas une association agréée, mais une simple commission relevant de la FAF, chargée de la gestion des compétitions.
L’article 1-2 des statuts de la LFP stipule que «Elle (la Ligue) agit par délégation de la Fédération algérienne de football à laquelle elle est affiliée dans le cadre des prérogatives que lui confèrent les présents statuts».
Aussi, l’article 7-1 énonce : «La mission de gestion des compétitions, dévolue à la LFP par délégation de la FAF, est régie par une convention signée entre les deux parties», alors que l’on peut lire dans l’article 7-3 des statuts de la LFP que «Le retrait de la délégation par la FAF entraine automatiquement la suspension de l’organe délibérant de la LFP».
En termes plus clairs, la décision que compte prendre Zetchi est réglementaire. Cela était prévisible car la cohabitation entre les deux hommes a toujours été impossible.
Nassim Fateh