INFO-DIA: Réunion du Conseil des ministres ce mercredi - DIA
31712
single,single-post,postid-31712,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Conseil des ministres

INFO-DIA: Réunion du Conseil des ministres ce mercredi

DIA-07 mai 2018: Le Conseil des ministres devrait tenir une réunion ce mercredi sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, a-t-on appris auprès de plusieurs départements ministériels. Le Conseil sera consacré à la loi de finances complémentaire qui comprend plusieurs nouvelles taxes que le citoyen doit payer directement ou indirectement surtout en ce qui concerne les produits finis importés.
Il sera aussi question de la préparation du mois de Ramadhan, sachant que ce mois est propice pour les commerçants et autres spéculateurs pour réaliser des bénéfices en augmentant les prix de tous les produits de consommation.
Le conseil des ministres devrait aussi approuver un projet de loi sur la saisine du Conseil constitutionnel par les citoyens. Pour rappel, la Constitution amendée de 2016 avait introduit un article dans ce sens. L’article 188 stipule : «Le Conseil constitutionnel peut être saisi d’une exception d’inconstitutionnalité sur renvoi de la Cour suprême ou du Conseil d’Etat, lorsque l’une des parties au procès soutient devant une juridiction que la disposition législative dont dépend l’issue du litige porte atteinte aux droits et libertés garantis par la Constitution».
Il faut relever que l’introduction de l’exercice du citoyen du contrôle constitutionnel par l’exception d’inconstitutionnalité vise à consacrer l’Etat de droit en Algérie qui figure parmi les pays ayant introduit ce mécanisme dans sa Constitution.
En ce sens, l’octroi aux citoyens du droit de recours contre les lois devant le Conseil constitutionnel s’inscrivait dans le cadre des démarches de l’Etat pour la consécration de l’Etat de droit et du respect des droits de l’Homme.
Par ailleurs, la réunion du Conseil constitutionnel mettra un  terme aux rumeurs concernant la santé du président, quand on sait que de folles rumeurs ont été colportées ces derniers jours sur ce sujet.
Amir Hani