Une jeune femme voilée refusée à l’embauche chez Etam, l'enseigne s'excuse - DIA
40860
single,single-post,postid-40860,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
Hidjab

Une jeune femme voilée refusée à l’embauche chez Etam, l’enseigne s’excuse

DIA-14 mars 2019: Dans une vidéo sur Twitter, une jeune femme affirme s’être vu refuser le dépôt de son CV dans une boutique Etam, à Montpellier, en raison du hijab qu’elle portait. Accusée de discrimination, l’enseigne a présenté des excuses. De quoi relancer le débat sur le port du voile en entreprise, qui peut être interdit à certaines conditions.

Après Decathlon, l’enseigne Etam se prend les pieds dans le voile. Ce mardi 12 mars, une jeune femme, qui écrit sur Twitter sous le pseudonyme « oumaima », a posté une vidéo dans laquelle elle affirme avoir été victime de discrimination à l’embauche en se présentant, voilée, dans un magasin de l’enseigne de prêt-à-porter et de lingerie féminine à Montpellier afin de déposer sa candidature. La jeune musulmane accompagne sa vidéo d’un appel au boycott de la marque française. Cette dernière a rapidement présenté ses excuses, expliquant que cet incident était « contraire aux valeurs » d’Etam.