Jordanie: deux ministres ont démissionné suite à la mort d'écoliers dans des inondations - DIA
37237
single,single-post,postid-37237,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
dia-ministres jordaniens

Jordanie: deux ministres ont démissionné suite à la mort d’écoliers dans des inondations

DIA-02 Novembre 2018: Deux ministres du gouvernement jordanien ont démissionné ce jeudi de leurs postes respectifs, suite à la mort de plusieurs écoliers. Pour rappel, 21 personnes dont la majorité était constituée d’écoliers avaient péri dans l’accident d’un autobus, provoqué par les intempéries du 25 octobre dernier.
Les ministres démissionnaires sont ceux de l’Education (Azmi Mahafzah) et du Tourisme (Lina Annab)  qui avaient été acculés par les parlementaires jordaniens, lesquels ont exigé la démission de ces deux ministres. Il faut préciser que ce genre d’inondations dûes à des pluies torrentielles n’est pas un phénomène rare en Jordanie en cette période automnale. La région de la mer Morte est située au point le plus bas du monde, à moins 420 mètres en dessous du niveau de la mer. Les intempéries peuvent y provoquer une soudaine et dangereuse montée des eaux et des glissements de terrain.
Cela n’a pas empêché les deux ministres de démissionner. Ces ministres n’avaient pas tenté de trouver des prétextes pour justifier ce qui s’est passé. Ils ne s’en étaient pas pris aux services de la météorologie de Jordanie de ne pas avoir émis des BMS (Bulletin météo spécial). Ces deux ministres n’ont jamais affirmé que la capitale de la Jordanie, Amman, est sécurisée et ne pouvait pas être touchée par les inondations… 
Mohamed Nassim