DIA | La découverte en Algérie d’un oiseau Ababil, qui est évoqué dans le Coran fait le buzz (Vidéo)
51239
post-template-default,single,single-post,postid-51239,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La découverte en Algérie d’un oiseau Ababil, qui est évoqué dans le Coran fait le buzz (Vidéo)

DIA-08 mai 2020: Un citoyen de Chlef a trouvé, jeudi, un martinet noir (Apus apus), une espèce d’oiseau de la famille des apodidés, également appelé oiseau Ababil, qu’il a remis aux services de la Conservation des forêts de la wilaya.

Selon le chargé de l’information auprès de ces services, Mohamed Boughalia, « un citoyen a remis à la Conservation des forêts un martinet noir, qui a été examiné et placé sous protection, car il s’agit d’une espèce rare digne d’intérêt », a-t-il indiqué à l’APS.

« Un expert en protection des oiseaux a examiné l’oiseau qui se trouve en très bon état », a-t-il ajouté. « Nous ignorons, néanmoins, les raisons de sa chute sur terre, car il s’agit d’un excellent voilier vivant généralement dans les airs, et sur les hauteurs », a précisé le même responsable.

Après avoir loué la « conscience environnementale » de ce citoyen, qui n’a pas hésité à prendre contact avec la direction des forêts pour lui remettre cet oiseau, il a exprimé son souhait pour la « fédération des efforts de tous, en vue de protéger ce type d’oiseaux rares, et contribuer, par la même, à la sauvegarde de la biodiversité », a-t-il souligné.

Selon le chef du service de la protection de la faune et de la flore, Mohamed Arrous, il s’agit d’un « oiseau mâle, de 16 cm de long. Cette espèce se distingue par ses ailes en forme de faucille, corps effilé et une coloration foncée. Excellent voilier, le martinet vit généralement dans les airs et ne descend que très rarement sur terre », a-t-il observé.

« Cet accident est le 2eme du genre à Chlef, car ce type d’oiseau a déjà été observé précédemment dans la région de Ténés (55 km au nord de la wilaya) », a-t-il souligné.

« Le sort de cet oiseau sera décidé après consultation avec des experts du Centre cynégétique de Zéralda (CCZ). Soit il sera relâché sur les hauteurs, après avoir bénéficié de soins bien sûr, ou alors il sera remis au CCZ, pour des examens plus poussés et sa prise en charge », a informé le même responsable.

Les Ababil sont une espèce d’oiseaux, mentionnés dans le Coran. Ils ont protégé La Mecque de l’armée d’Abraha, roi himyarite, en jetant des pierres sur les éléphants des ennemis qui s’approchaient de la ville. Cet événement, prenant place dans le contexte de la Campagne de l’Eléphant, a eu lieu en 552. « Ababil » est le pluriel d’« ibbil ». Ce mot proviendrait de l’akkadien « ibbiltu », désignant le martinet ou l’hirondelle.

Plusieurs médias arabes dont la chaîne Saoudienne Al Arabiya a repris l’information diffusée par l’APS. La vidéo de l’agence algérienne a été également reprise par la chaîne russe RT. 

Amel Bouchaib