DIA | La DGSN a accompagné 243 productions au cinéma et à la télévision
51878
post-template-default,single,single-post,postid-51878,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

La DGSN a accompagné 243 productions au cinéma et à la télévision

DIA-07 juin 2020: La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a révélé qu’elle a accompagné 234 œuvres artistiques et cinématographiques diverses en une année (mai 2019-mai 2020), a-t-elle indiqué dimanche dans un communiqué.

Intervenant à l’occasion de la journée nationale de l’artiste, célébrée le 8 juin, le commissaire divisionnaire de police, Laaroum Amar, chef de la cellule de communication et de presse a affirmé que la DGSN avait accompagné les artistes dans la production de « 234 travaux artistiques et cinématographiques divers, en l’espace d’une année (mai 2019-mai 2020), soulignant qu’outre l’accompagnement sécuritaire et l’encadrement, il s’agit également de la mise à la disposition des artistes des différents postes de police et matériel nécessaire au tournage de certaines scènes ». 

La DGSN participe également à la promotion du cinéma et des films historiques, de par leur rôle « dans la consolidation du sentiment d’appartenance et la construction de la personnalité de l’individu, en lui permettant de mieux assimiler ses questions sociales dans leurs dimensions culturelle et historique liées aux défis sécuritaires », a poursuivi le même responsable.

Sans donner plus de détails, c’est la première fois que la DGSN donne un chiffre sur sa participation dans les productions audiovisuelles et cinématographiques. 

La DGSN a beaucoup collaboré avec les télévisions privées dans la conception d’émissions sur les affaires de crimes et de justice. La DGSN a également collaboré avec des productions cinéma et des feuilletons télévisés durant les mois sacrés de Ramadan de 2019 et 2020, en offrant notamment des équipements (Tenues, armes, véhicules et parfois même des commissariats comme décor). 

Salim Bey