L'Aarc réintégrée dans la gestion du cinéma algérien - DIA
29303
single,single-post,postid-29303,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-AARC

L’Aarc réintégrée dans la gestion du cinéma algérien

DIA-05 mars 2018 : Après avoir été  écartée du paysage cinématographique, l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel, (AARC) revient peu à peu sur la scène culturelle algérienne. Et pourtant l’établissement qui a été réduit à un tiers de son personnel a failli être dissout. 

Cette semaine, le ministre de la Culture a annoncé à la surprise générale que l’Aarc se chargera de la promotion et de la distribution du cinéma algérien. Mieux encore l’Aarc va se charger de la promotion du cinéma en Algérie et ailleurs comme il l’avait si bien fait lors du mandat de Mustapha Orif, premier responsable de cet Epic qui a également la mission de faire la promotion du livre, de la musique et de l’art. 

Première opération de l’Aarc de l’année, l’organisation au Palais de la Culture Moufdi Zakaria à Alger, des journées « Hommage au Cinéma de la Femme » les mardi 06 et mercredi 07 mars 2018.

Au programme de ces journées cinématographiques consacrées au cinéma de la Femme des projections de films longs métrages, courts métrages et films documentaires réalisés et interprétés par des Femmes. 
Ces journées verront la participation des acteurs du cinéma Algérien féminin à travers des débats et rencontres.  Des actrices et réalisatrices rendront hommage à la Femme Algérienne dans le cadre de la Journée Internationale de la Femme. 

Opération qui appelle d’autres, plusieurs cadres de l’Aarc sont actuellement en train de faire la tournée dans les salles obscures pour faire un rapport sur les besoins de celles-ci, notamment en matériels.   

Salim Bey