LafargeHolcim nomme un nouveau Directeur de la région MENA - DIA
33518
single,single-post,postid-33518,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-Miljan Gutovi

LafargeHolcim nomme un nouveau Directeur de la région MENA

DIA-05 juillet 2018: LafargeHolcim annonce la nomination de Miljan Gutovic en tant que Directeur de la Région Moyen-Orient-Afrique et membre du Comité exécutif de LafargeHolcim, à compter de juillet 2018. Il succède à Saâd Sebbar qui a décidé de poursuivre de nouvelles opportunités en dehors du Groupe.

Jan Jenisch, Directeur général de LafargeHolcim, a déclaré : « Pour gérer nos activités dans la région Moyen-Orient et Afrique, Miljan dispose d’une grande expérience de dirigeant et d’un état d’esprit entrepreneurial. Dans ses fonctions précédentes, il a développé et exécuté avec succès des stratégies de croissance et il apporte sa connaissance en profondeur de la région. »

De nationalité australienne, Miljan Gutovic (39 ans) a plus de 13 ans d’expérience dans le secteur des matériaux de construction. Il a rejoint LafargeHolcim en 2018 après avoir travaillé pour une grande entreprise de matériaux de construction, avec un bilan réussi en tant que Responsable de la zone Moyen-Orient et Directeur général Australie. Depuis qu’il a rejoint LafargeHolcim comme Responsable du Marketing et de l’Innovation, il est en charge du développement des produits et des solutions commerciales. Il est titulaire d’une licence en génie civil et d’un doctorat en ingénierie de l’Université de technologie de Sydney.

L’Algérie représente son plus gros marché dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord pour LafargeHolcim , même si dans son rapport annuel, le groupe précise que  la rentabilité a diminué en Algérie au second semestre (2017), en raison d’une demande de ciment plus faible et du passage d’un marché en rupture de stock à un environnement où l’offre est excédentaire.

Le cimentier français a fait l’objet enquête interne qui avait révélé que sa cimenterie en Syrie avait contribué au financement de groupes armés dans ce pays en guerre. Cette ancienne cimenterie de Lafarge à Jalabiya avait conclu des arrangements avec certains groupes armés et des parties visées par des sanctions en 2013 jusqu’à ce que l’usine soit évacuée en septembre 2014, avait alors précisé le premier cimentier mondial.

Amir Hani