L'Affaire JSK-LFP internationalisée : Iboud à Zurich et des supporters vont observer un sit-in devant la FIFA - DIA
37938
single,single-post,postid-37938,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
DIA-FIFA

L’Affaire JSK-LFP internationalisée : Iboud à Zurich et des supporters vont observer un sit-in devant la FIFA

DIA-24 novembre 2018: L’affaire qui oppose la JS Kabylie à la Ligue de football professionnel (LFP) a pris une autre tournure qui risque d’emporter la Ligue et la FAF puisque la direction de la JS Kabylie a décidé d’internationaliser ce conflit. La direction de la JSK a décidé de dépêcher le vice-président du club, Miloud Iboud à Zurich au siège de la FIFA «pour défendre les intérêts du club», a-t-on appris auprès de la JSK.
La situation pourrait se compliquer davantage puisque des supporters de la JSK, établis en France et en Suisse, ont annoncé sur les réseaux sociaux qu’ils vont observer un sit-in devant le siège de la FIFA à Zurich.
Pendant ce temps,  la FAF a pris attache avec la direction de la JSK pour «raisonner les dirigeants du club et leur demander de ne pas recourir à la FIFA». La FAF mène une course contre la montre pour dissuader les dirigeants de la JSK, lesquels sont «décidés à s’attaquer à la mafia du football en Algérie».
La défaite concédée par la JSK, vendredi soir devant le CA Bordj Bou Arréridj (1-0) en championnat «a été provoquée par l’arbitre du match», avait  déclaré le président de la JSK, Cherif Mellal, estimant que «Medouar s’acharne sur la JSK». Mellal jure par tous les noms de s’attaquer à la mafia de Medouar.
Pour rappel, le président de la JSK a été suspendu par la LFP que préside Abdelkrim Medouar pour une année dont six mois fermes. Cette suspension est intervenue suites aux critiques de Mellal contre Medouar.
Le président de la JSK reproche à la LFP son «illégitimité» et considère que ses décisions sont par conséquent «illégitimes». Aussi, la LFP ne dispose pas d’un agrément, ce qui l’empêche de signer une convention avec la FAF. La LFP fonctionne toujours sans secrétaire général et sans vice-président. De ce fait, c’est la FAF qui est exposée aux sanctions de la FIFA car elle a permis à une LFP «illégitime» de gérer le championnat.
Le salut de la FAF et de la LFP passe par le renoncement de Mellal à recourir à la FIFA. Le feuilleton cauchemardesque pour Medouar et Zetchi se poursuit… 
Nassim Fateh