Laid Benamor: "L'interdiction d'importation de certains produits a donné un souffle à notre économie" - DIA
30576
single,single-post,postid-30576,single-format-standard,qode-listing-1.0.1,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1400,footer_responsive_adv,hide_top_bar_on_mobile_header,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-12.0.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive
sdr

Laid Benamor: « L’interdiction d’importation de certains produits a donné un souffle à notre économie »

DIA-05 avril 2018:« Je suis pour la liste des produits interdits d’importation, cela a donné un souffle à notre économie. » a déclaré Laid Benamor le président de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI), hier lors à l’Assemblée générale (AG) ordinaire tenue le mercredi 4 avril, à l’hôtel El Aurassi. 

Cette affirmation  est intervenue juste après que M.Benmeradi le ministre du commerce sortant, eut déclaré à la presse en ouverture de l’AG de la CACI, que 53 articles  seront supprimés de la liste des produits interdits à l’importation.  Quelques heures après le ministre Benmeradi est remplacé dans un remaniement partiel par le président de la République. 

Le président de la CACI qui est un fervent défenseur de l’économie nationale, favorable à la protection de la production locale et son droit à l’exportation à l’étranger a cité l’exemple des entreprises de céramique qui respirent après l’arrêt des importations  des produits concurrents étrangers. 

« Aujourd’hui les entreprises de céramique travaillent à temps plein. Tous les pays se protègent alors que nos partenaires nous font le reproche en disant que cette mesure est contraire à l’Accord avec l’Union européenne (Accord d’association). Beaucoup d’importateurs réfléchissent pour investir en Algérie. Il faut produire pour pouvoir exporter. Contrairement à beaucoup de gens, je suis pour la liste des produits interdits d’importation. Exporter est un métier », a tenu à dire Mohamed Laid Benamor.

Quelques heures seulement après ces  déclarations, le président Bouteflika a désigné un nouveau ministre du commerce M.Said Djellab, en remplacement de M. Mohamed Benmeradi. 

On ignore si ce changement au ministère du commerce est la conséquence de la gestion de la liste des importations, mais ce qui est sûr c’est que ce changement à la tête de ce département ministériel  a fait débat au sein de l’Assemblée de la CACI. 

Les membres de la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) ont d’ailleurs adopté le plan d’action de l’institution lors de  cette Assemblée générale (AG) ordinaire et approuvé le plan d’action de leur président Monsieur Laid Benamor pour l’exercice de 2018, manifestant leur total soutien à la gestion et à la politique de ce dernier  et à sa directrice générale Mme Ouahiba Bahloul. 

Salim Aggar